1

Bénin: Sébastien Ajavon libéré au bénéfice du doute

Sébastien Ajavon, en garde à vue depuis une semaine dans une affaire de trafic de drogue a recouvré sa liberté vendredi nuit après avoir plaidé non coupable devant le tribunal de première instance de Cotonou. L’homme d’affaires béninois a été libéré en même temps que trois de ses agents.

Placé sous mandat de dépôt avec comparution immédiate en flagrant délit, Sébastien Ajavon a répondu avec calme aux questions des magistrats et a plaidé non coupable dans l’affaire de trafic de drogue.

A l’issue de sa comparution, la justice a décidé de le libérer au bénéfice du doute.

Les services de lutte anti-drogue ont fait savoir qu’ils avaient procédé à une inspection des conteneurs sur la base des informations solides, qui étaient « parvenues aux services béninois dans le cadre de la coopération internationale pour la lutte contre les stupéfiants », avant de trouver la drogue dans l’un des deux conteneurs suspects.

L’affaire fait grand bruit depuis une semaine lorsqu’une quantité de 18 kg de cocaïne a été interceptés le 28 octobre dans l’un des conteneurs de la société CAJA COMON de Sébastien Ajavon.

M. Ajavon a dénoncé un « acharnement du régime actuel contre sa personne ».

Richissime homme d’affaire béninois, Sébastien Ajavon, le Roi du poulet était arrivé en troisième au premier tour de l’élection présidentielle béninoise de mars dernier. AU second tour, il a apporté son soutien à Patrice Talon pour battre le candidat du régime sortant.




Un double évènement pour les Toofan en 24 heures

Comme attendu par tout le monde, la vidéo officielle de la chanson titrée « Téré Téré » du Groupe Toofan est disponible depuis le mercredi 02 novembre. Un évènement salué par plusieurs fanatiques de ce groupe. Mais il y a eu un autre évènement quelques heures après et que le groupe a soigneusement évité d’annoncer au public… 

Après la démo, la vidéo officielle de « Téré Téré » du groupe Toofan est disponible et fait déjà le buzz sur la toile. Et pendant que les mélomanes s’acharnent à analyser le clip réalisé à plus de 8 millions de Fcfa, Toofan célébrait un autre heureux évènement à Lomé et précisément à la Mairie de Lomé.

Il s’agit du mariage de Masta Just, ce guitariste chevronné et arrangeur du groupe qui ne cesse de faire danser plus d’un. L’artiste a décidé d’enterrer son célibat et a finalement fait un choix parmi la multitude de filles qui ont posé leurs yeux sur lui ou sur lesquelles il a posé ses yeux. C’est selon…

L’heureuse élue ? Elle n’est autre que Kennie Lawson.

Les regards sont désormais tournés vers l’autre membre du groupe, Barabas qui ne devrait pas tarder à suivre le mouvement pour couper court aux rumeurs sur sa situation matrimoniale.

Bonne chance aux jeunes mariés !




Bénin: Sébastien Ajavon jeté en prison

L’affaire de drogue dans laquelle est impliqué l’ancien candidat à la présidentielle béninoise, Sébastien Ajavon prend de plus en plus d’ampleur. Alors qu’une enquête est ouverte pour situer les responsabilités dans le dossier, le « roi du poulet » vient d’être mis en prison à Cotonou. Ses avocats dénoncent cet emprisonnement.

Sur demande de Badirou Lawani, procureur de la république de Cotonou, Sébastien Ajavon, le président directeur général de la Société Comon SA, spécialisée dans la commercialisation du poulet vient d’être mis en prison. 

Selon  François Konon, porte-parole du  ministère béninois de la justice, cette décision fait suite au dépassement du délai légal de la garde à vue.

Toujours dans la journée, le procureur de la République a pris le contre-pied des arguments avancés vendredi dernier par Sébastien Ajavon pour clamer son innocence dans le dossier

Alors que le patron de Comon SA parle de plusieurs containers, la justice indique qu’il n’y en avait que deux et que la Société de M. Ajavon a introduit une demande spéciale pour leur dédouanement.

« Les deux conteneurs ont été transbordés à Las Palmas avant d’être acheminés sur Cotonou après un escale à Lagos.  Vingt-quatre heures avant l’arrivée du navire à Cotonou, la Société Comon SA destinaire des deux conteneurs a déposé auprès des services de douane des déclarations sommaires devant lui permettre, par le biais d’une procédure spéciale, de procéder à l’enlèvement immédiat desdits conteneurs dès leur débarquement du navire et à leur acheminement directe, sur le terminal à conteneurs de la société Socotrac Sarl à Djefa Sèmè-Kpodji », a dévoilé le procureur.

Badirou Lawani a ajouté que c’est dans ces conditions que les informations d’inspection de conteneurs sont parvenues aux services béninois dans le cadre de la coopération internationale dans la lutte contre les stupéfiants.




Cameroun: Bolloré indemnise les familles des victimes du drame d’Eseké

1,5 millions de francs CFA, c’est la somme que le groupe Bolloré, propriétaire de La société transport Camrail et son assureur conviennent de verser par victime pour les frais de funéraires.

Philippe Labonne, directeur général Afrique de Bolloré Transport & Logistics, Éric Melet directeur général de Railways et Hamadou Sali, le président des conseils d’administration des filiales du groupe au Cameroun et au Tchad constituant la délégation dépêchée au Cameroun n’ont pas pu ou « voulu » faire mieux.

« Les ayants-droits des personnes décédées sont en effet priés de se munir d’un certificat de décès et de la copie certifiée de la carte nationale d’identité », a précisé Camrail samedi dans une annonce.

Une commission d’enquête chargée de déterminer les causes de l’accident, proposer des mesures visant à limiter les risques de survenance d’une telle catastrophe et établir les responsabilités y afférentes, évaluer la gestion de cette catastrophe l’assistance aux victimes.

La commission dispose d’un délai d’un mois pour mener à bien sa mission mais déjà les proches des victimes et la population s’indignent des mesures de responsabilité du groupe Bolloré. Et d’un autre côté un employé de la Camrails fait un dévoilement embarrassant pour la société.

« Moi je dis sans ambages que cet accident est lié à la négligence, à la mauvaise maintenance de notre matériel roulant des engins moteurs et à l’ignorance de ce que les praticiens apportent comme suggestions pour que les choses s’améliorent », a déploré l’employé en question au micro de RFI




Un homme égorge sa femme et son enfant près de Lomé

La scène assez surréaliste se passe à Baguida, dans la périphérie de Lomé, précisément dans la Cité. En pleine nuit de dimanche à lundi, l’homme a égorgé sa femme et son enfant sans se poser de questions.

Selon les informations parvenues à la rédaction de ‘Togo Breaking News‘, un homme a égorgé sa femme et son enfant de 4 ans dans la cité Baguida. C’est aux environs de 2 heures du matin que la scène se passait.

Il a été arrêté par les gendarmes et est interrogé actuellement à la brigade territoriale de Baguida, selon un confrère sur place.

Quant aux corps des deux victimes, ils ont été amenés à la morgue.

Nous y reviendrons.




La gendarmerie déjoue un cambriolage de l’agence Saham d’Avepozo

Tôt ce lundi matin, deux cambrioleurs se sont introduits dans l’agence Saham Assurance à Avépozo après avoir forcé la porte d’entrée. Ils tentaient de dévaliser la structure. Mais ils n’ont pas réussi leur coup.

Nous évoquions il y a quelques jours la multiplication des braquages et des cambriolages en cette période de fin d’année dans la capitale Lomé et ses environs. Un nouvel acte a été enregistré lundi à Avepozo, dans la périphérie de Lomé.

Tôt ce matin, deux cambrioleurs s’étaient pointés au niveau de l’Agence Saham Assurance de ce quartier. Pendant que l’un d’entre eux jouait à l’éclaireur, l’autre a réussi à s’introduire dans le local pour l’opération.

Malheureusement pour eux, ils ont été aperçus par la population qui a alerté la gendarmerie.

L’assaut des forces de l’ordre a permis d’arrêter l’un des cambrioleurs. L’autre qui jouait à l’éclaireur a rapidement pris la poudre d’escampette.




Bénin: Une enquête pour éclaircir les zones d’ombre de l’affaire de drogue

L’affaire de drogue impliquant la société CAJA-COMON de l’ancien candidat présidentiel Sébastien Ajavon sera élucidée dans les prochains jours par une commission d’enquête mixte. La commission est mise en place par le parquet béninois près le Tribunal de première instance de Cotonou.

L’affaire fait grand bruit depuis vendredi dernier. 18 kg de cocaïnes ont été découvert par la brigade maritime dans l’un des containers de la société CAJA-COMON, en provenance de Brésil.

A la suite de cette découverte, Sébastien Ajavon, le Président Directeur Général de la Société a été interpellé pour soupçon de trafic de drogue et gardé à vue à la compagnie de gendarmerie de Cotonou, avec trois employés de sa société pour les besoins de l’enquête.

La commission mise en place dimanche est composée des éléments de la compagnie de gendarmerie maritime qui a procédé à la saisie vendredi matin et de l’Office central de répression du trafic de drogue (OCERTID).

Sébastien Ajavon parle de coup monté

Sébastien Ajavon, le roi du poulet a donné une conférence de presse quelques minutes avant son arrestation. Pour lui, cette affaire de trafic de drogue n’est ni plus ni moins qu’un acharnement politique contre sa personne.

« Comment est-ce qu’ils ont su que dans ce seul conteneur, il y avait de la drogue ? Alors, il faudrait que le gouvernement de la rupture fasse de la lumière. C’est une manière de voyous puisque nous avons constaté que les plombs qui étaient sur les conteneurs n’étaient plus là », avait-il déclaré.

Samedi dernier, les avocats de l’ancien candidat à l’élection présidentielle et des membres de la société civile béninoise ont dénoncé la procédure de son arrestation.

M. Ajavon est jusque-là un allié du président béninois, Patrice Talon. Il était arrivé troisième lors du premier tour de l’élection présidentielle béninoise de mars 2016. Au second tour, il avait décidé d’apporter son soutien à l’autre homme d’affaire, Patrice Talon qui a remporté le scrutin devant Lionel Zinsou, le candidat du régime de Boni Yayi.




L’Ambassade d’Egypte et l’AIFE-Togo assurent la rentrée aux enfants dans le Zio

L’Ambassade d’Egypte au Togo et l’Association Action Internationale Femme-Enfant Togo (AIFE-TOGO) ont offert la semaine dernière, des fournitures scolaires aux enfants démunis des villages de Dono et Dedeke dans la préfecture de Zio.

Le don qui a bénéficié à plus de 325 enfants des deux villages était composé de cahiers, de stylos, d’ensembles géométriques et de couvertures kaki.

C’est l’ambassadeur de l’Egypte au Togo, Mohamed karim Shérif qui a présidé la cérémonie de remise en présence des responsables de l’Association AIFE-Togo.

« D’une valeur de 1000 dollars US, le don s’inscrit dans le cadre de la coopération entre l’Egypte et le Togo et répond au souci de renforcement des liens d’amitié avec les frères africains et en particulier avec les frères Togolais », a indiqué le diplomate égyptien.

Cette action égyptienne intervient après des remises faites à la TVT et au Ministère de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation.




Kueku-Banka Johnson: ‘Nous attendons 900 exposants dont 70% ont déjà confirmé leur réservation’

Le Directeur du Centre togolais des expositions et foires de Lomé (CETEF), Kueku-Banka Johnson confirme le tenue de la 13e Foire internationale de Lomé (FIL) du 18 novembre-5 décembre prochains. L’édition de cette année est axée sur la promotion de l’agro-industrie.

Cette 13e édition de la Foire de Lomé sera couplée du Salon international des Cosmétiques et de la Beauté (SICOBE). L’Egypte est le pays invité d’honneur de cette édition qui enregistrera également la participation d’exposants de la Belgique et de l’Inde, notamment.

Kueku-Banka Johnson annonce dans cette interview ci-après que plus de 900 exposants sont attendus dont plus de 70% ont déjà confirmé leur réservation.

Togo Breaking News : Bonjour Monsieur le directeur. La 13ème FIL s’ouvre dans un mois. Comment se prépare le CETEF pour accueillir cet éventement ?

Kueku-Banka Johnson: Bonjour. Le CETEF comme d’habitude à pareil moment se prépare bien. Nos services techniques sont à pied d’œuvre pour rendre le site accessible à tous et sous peu la construction des stands va commencer. Comme vous le savez, le site du CETEF a accueilli cette année plusieurs d’événements (salon et foire) ce qui nous a permis d’avoir à ce jour une avancée considérable sur la mise en état du site.

On sait qu’un tel éventement est préparé dès la clôture de la campagne prudente. Vous effectuez souvent des voyage de prospection afin de lieux vendre le produit foire internationale de Lomé. Avez-vous démarré déjà ces voyages ? Où vous êtes-vous rendus ? Et combien de pays attendez-vous, qui sont-ils pour cette 13ème FIL ?

En effet nous avons eu, sous tutelle du ministère du commerce, de l’industrie,  promotion du secteur privé et du tourisme, à effectuer des missions à l’étranger où nous avons participé avec des opérateurs économiques togolais à des salons sur l’international. Nous étions à Bruxelles, en Inde, en Égypte, ….

Comme dans nos prévisions, attendons une vingtaine d’exposants qui vont venir d’une vingtaine de pays du monde dont des délégations de tous ces pays visités, tout en précisant que l’Égypte est notre invité d’honneur.

La 13ème FIL sera couplée du Salon International des Cosmétiques et de  la Beauté (SICOBE). Quel Est l’intérêt de ce salon inclus dans la FIL ?

Parmi les thèmes majeurs de notre époque, la beauté, la forme et la santé sont des thématiques qui mobilisent non seulement le grand public, mais tous les acteurs des filières économiques (de la recherche fondamentale au produit fini, en  passant par les réseaux de distribution et par les matières premières).

Le SICOBE est le rendez-vous idéal pour :

– Renforcer sa part de marché en Afrique

– Rencontrer les acteurs clés de la distribution sur le continent

– Rechercher des matières premières de qualité et      compétitives sur le marché togolais et de la sous-région.

– Observer et anticiper les tendances sur ce marché en plein développement!

– Découvrir et apprendre la bonne utilisation des produits cosmétiques pour un bien être du corps humain.

En outre, plusieurs activités vont meubler la 13ème FIL qui je le rappelle est couplé au Salon International des Cosmétiques et de la Beauté de Lomé (SICOBE).

Ainsi donc on aura comme  activités : des WORKSHOP SICOBE: Cours de Make-Up ; WORKSHOPSICOBE : Un Esprit saint dans un corps saint (Comment utiliser à bon escient les Produits Cosmétiques), il y aura des Concours de coiffure et de beauté SICOBE, deux journées d’affaires B to B (29 et 30 Novembre), des WORKSHOP SICOBE: TENDANCE NAPPY et WORKSHOP SICOBE: TENDANCE RASTA ; un nouveau concept de CONCERT baptisé « F.I.L MUSICS SESSION ».

Nous  n’oublions pas de parler de la journée République Arabe d’Égypte, Pays Invité  d’honneur ;  la Journée Thématique «PROMOTION DE L’AGRO-INDUSTRIE GAGE DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE », la Célébration de la Journée de l’industrialisation de l’Afrique et de la commémoration des 50 ans de l’ONUDI-TOGO.

Côté exposants, quels sont les chiffres : le nombre   d’exposant attendus ; ceux qui se sont déjà annoncés ?

Nous attendons neuf cent (900) exposants dont plus de 70% ont déjà confirmé leur réservation pour cette 13ème Foire International de Lomé.

 




Grave accident de circulation sur la national n°1

Deux blessés graves. C’est le bilan d’un grave accident qui s’est produit samedi sur la route nationale n°1 près de Pagala.

Selon les informations parvenues à la rédaction de la ‘Togo Breaking News’, l’accident s’est produit lorsqu’un chien a coupé la route. Le motocycliste qui roulait à toute allure a eu toutes les peines pour freiner. Il finira par perdre le contrôle de la moto. 

Lui-même et celui qu’il remorquait n’ont pas eu la chance. Tous les deux sont grièvement blessés à la tête parce que n’ayant pas porté leurs casques.

Les victimes ont été transportées à l’hôpital pour des soins appropriés.

C’est le lieu d’inviter les usagers de la route à respecter les dispositions du code de la route.