1

AUF: 3 milliards pour valoriser les résultats de la recherche

Rich results on Google's SERP when serching for 'auf'

L’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) est convaincue d’une chose. Agir pour une francophonie universitaire solidaire engagée dans le développement passe aussi par la valorisation des résultats de la recherche des divers acteurs. Parallèlement, l’Agence a lancé vendredi en visioconférence à Abidjan le projet vaRRIWA.  L’initiative vise la création d’un environnement incitatif au transfert de technologie et à l’innovation dans 4 pays dont le Togo.

Le projet VaRRIWA « Valorising Research Results and Innovation in West Africa » en français « Valorisation des résultats de la recherche en Afrique de l’Ouest »  s’inscrit dans le cadre d’une réponse innovante au défi de la valorisation des résultats de la recherche et de l’innovation dans les pays d’Afrique de l’Ouest francophone.

Porté par l’AUF, son objectif est de contribuer à la création d’un environnement incitatif au transfert de technologie et à l’innovation durable au Bénin, au Burkina Faso, au Sénégal et au Togo.

D’une durée de 4 ans, le projet consiste à informer les acteurs de la recherche académique des politiques nationales et les former aux mécanismes de mise en œuvre de la recherche et de l’innovation (R&I), de protection, d’adoption et de valorisation des résultats de la R&I

Il s’agira aussi d’augmenter la mise en réseau de tous les acteurs de la R&I pour faciliter la coopération entre acteurs et permettre une systématisation du transfert de technologie.

Des solutions seront développées pour renforcer les liens entre le monde académique, le secteur privé, la société civile et les communautés dans la sous-région afin d’inciter au transfert de technologie et l’innovation durable.

Pour qu’une valorisation effective des résultats de la recherche se mette en place, le projet contribuera à l’information et à la formation des acteurs aux mécanismes nationaux de protection.

L’AUF appelle à financer la recherche

La mise en œuvre de ces dispositifs accroîtra ainsi la visibilité des résultats de la recherche auprès des acteurs privés et institutionnels pour une augmentation des crédits disponibles.

Le budget du projet est chiffré à plus de 3 milliards de francs CFA. Sa mise en œuvre se fera  en partenariat avec l’Agence Béninoise de Valorisation de la Recherche et de l’Innovation Technologique (AbeVRIT), l’Agence Nationale de Valorisation des Résultats de la Recherche et des Innovations du Burkina Faso (ANVAR), l’Agence Nationale de la Recherche Scientifique Appliquée du Sénégal (ANRSA), la Direction de la Recherche Scientifique et Technique du Togo (DRST) et Sorbonne Université.

Au lancement, Ouidad Tebbaa, directrice générale de l’AUF a exhorté les Etats à financer les recherches. Mme Tebbaa pense que les recherches occupent une place de choix dans le développement des nations.

Au Togo, l’AUF a ses locaux dans l’enceinte de l’Université de Lomé.