1

Après le 1er mai, la Synergie des travailleurs du Togo renoue avec les grèves

La Synergie des Travailleurs du Togo (STT) s’insurge contre le laxisme du gouvernement dans la satisfaction de sa plateforme de revendicative. Dans une note adressée mercredi au ministère de la fonction publique, l’organisation syndicale des travailleurs du Togo indique que le gouvernement n’a fait aucun cas des doléances de la STT depuis qu’elles ont été formulées en octobre 2017. Face à cet état de chose, la Synergie lance un nouveau mot d’ordre de  grève de 48 heures qui prend effet à partir de ce jeudi 03 mai.

Les nouvelles revendications de la STT sont relatives à l’annulation de la mise à pied contre dix agents de la fonction publique, le doublement de la valeur indiciaire et  la réinstauration de l’indemnité de départ à la retraite et l’apurement de ses arriérés à tous les retraités.

La Synergie qui affirme que des exactions sont commises sur certains de ses  points focaux demande aussi  l’arrêt de toutes les représailles contre les responsables du  syndicat des greffiers et des précomptes sur salaire pour raison de grève.

{loadmoduleid 210}

Enfin la STT  exige l’élaboration, l’adoption et l’application de tous les statuts identifiés par la loi portant statut général de la fonction publique.

L’organisation syndicale souligne que la grève de jeudi et vendredi sera reconductible jusqu’à la pleine satisfaction de ses revendications.

Rappelons que lors de la cérémonie officielle ayant marquée la journée internationale des travailleurs mardi au Togo, le ministre de la fonction publique, Gilbert Bawara a annoncé que le gouvernement va ouvrir un cadre de dialogue et de négociations avec les centrales syndicales pour connaître leurs revendications et leurs trouver des solutions durables.