Cina Lawson Cina Lawson

Cina Lawson dévoile ses plans pour le développement des TIC au Togo Featured

Written by  Nov 17, 2016

Cina Lawson est toujours préoccupée par l'amélioration du service d'internet au Togo. Souvent critiquée  d'être inactive face à la mauvaise qualité de l'internet dans son pays, la ministre du numérique a indiqué mercredi à Le Monde Afrique qu'elle entend investir davantage dans le secteur numérique dans les prochains jours.

Dans son entretien avec le journal français, Cina Lawson a d'abord chanté les mérites de son département dans la résolution du déficit de la connexion au Togo. 

Elle a fait comprendre au confrère que son ministère a massivement investi dans les infrastructures de la fibre optique dans la capitale en reliant 500 bâtiments administratifs, lycées publics et hôpitaux de Lomé. Elle a ajouté qu'au niveau du gouvernement il y a eu un vote de projet de loi pour la suppression de la TVA et des taxes douanières afin d'obtenir une baisse des prix et faciliter l'accès à l'informatique. Ce qui va l'amener à déclarer que l'accès à l'internet à tous les Togolais est au cœur de ses préoccupations. 

Pour ce faire, l'ancienne consultante de Télécoms auprès de la Banque Mondiale, dévoile que son département est en train de revoir tout le réseau informatique des universités publiques pour y mettre du wifi et intensifier le signal.

Plus ingénieux, elle envisage s'inspirer du Rwanda pour booster l'émergence de la technologie dans son pays.

"Je suis en contact permanent avec mon homologue rwandais, Jean-Philibert Nsengimana. Le Rwanda développe un système de drones capable de porter des poches de sang dans des endroits difficilement accessibles. C'est une idée fantastique et nous en avons discuté. De notre  côté, nous aimerions que le  Togo possède la 4G", a-t-elle souligné.

Mme Lawson prévoit aussi étendre le numérique à d'autres domaines. Elle entend développer un projet d'e-village qui prendra en compte 4.400 villages et chefs cantons au Togo. 

"L'idée est simple. On leur fournit un crédit mensuel, un téléphone à une carte SIM. Tous les mois ils perçoivent un crédit qui doit leur permettre par exemple de prévenir leur préfet d'un danger, d'un accident grave ou de lui signifier la présence d'un individu potentiellement dangereux puisque nos frontières sont poreuses", a expliqué la ministre.

Pour rappel, Cina Lawson a déjà promis à ses compatriotes la venue d'un troisième opérateur l'année dernière. Une promesse restée jusque-là non tenue qui amène les Togolais a toujours prendre avec beaucoup de  pincettes ses annonces dans le domaine de la téléphonie et des TICs.

Last modified on jeudi, 17 novembre 2016 07:55

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook