Cina Lawson Cina Lawson

Incompréhension entre Cina Lawson et l’ART&P au sujet d’un 3e opérateur de téléphonie Featured

Written by  Jan 17, 2017

Cina Lawson et l'Autorité de réglementation des secteurs de Postes et de Télécommunications (ART&P) ne parlent pas le même langage sur la question de la venue d'un 3è opérateur de téléphonie mobile au Togo. Si pour la ministre en charge de l'économie numérique, le sujet n'est pas la préoccupation essentielle des Togolais, il est plutôt une nécessité pour Abayeh Boyodi vu le nombre excessif d'abonnés qu'enregistrent Togocel et Moov de nos jours. 

Selon les statistiques, le  Togo comptait près de cinq millions d'abonnés au réseau Togo cellulaire (53%) et Moov (46,8%)  en fin 2016. 

Analysé par le directeur intérimaire de l'ART&P, ce  chiffre  montre un fort intéressement des Togolais à la téléphonie mobile et du coup  laisse  entrevoir qu'il y a encore une large marge de manœuvre pour un 3è opérateur. 

"Au vu de la dynamique de croissance sur le marché du mobile, on est en droit de supposer qu’il y a de la place pour un troisième opérateur si des investisseurs se manifestent", a déclaré  Abayeh Boyodi, directeur général par intérim  de l’ART&P dans un entretien avec le Magazine « Marchés Africains ».

Cet avis est contraire à celui des autorités qui estiment qu'il vaut mieux consolider la position de Togo cellulaire et de Moov, les encourager à moderniser et améliorer leur réseau respectif. 

Selon la Ministre Cina Lawson, le marché togolais est trop étroit pour accueillir un nouvel opérateur même si en 2014, elle avait annoncé que tout était fin prêt qu'un autre opérateur arrive dans le pays.

En mai 2016 lors du lancement de la 3G+ de Moov, Mme Lawson a laissé entendre que la question d'un nouvel opérateur de téléphonie mobile n'est pas la préoccupation des Togolais, mais uniquement pour les hommes de médias, qui en font leurs choux gras. 

"Moi je pense que cette problématique est celle des journalistes et non des citoyens. Ce qui intéresse ces derniers ce n'est pas d'avoir 3 ou 4 ou encore 5 opérateurs mais les services de qualité à des prix compétitifs", a eu à affirmer la ministre de l'Économie Numérique.

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook