Breaking News
Les Eperviers du Togo (Archives) Les Eperviers du Togo (Archives)

Les Eperviers commémorent le 7e anniversaire du drame de Cabinda

Written by  Jan 08, 2017

8 janvier 2010-8 janvier 2017, il y a exactement 7 ans que la délégation de l’équipe nationale togolaise a été prise pour cible par des rebelles séparatistes de l’enclave de Cabinda (Angola). En stage de préparation depuis le 02 janvier dernier à Saly au Sénégal, l’équipe nationale togolaise s’est souvenue de cette attaque.

En effet, alors que la délégation togolaise se rendait à Cabinda, dans le cadre de la CAN 2010 organisée par l’Angola, des rebelles du Front pour la libération de l'Enclave de Cabinda (FLEC) ont fusillée le bus. Le bilan faisait état de deux morts et plusieurs blessés dans la délégation togolaise.

Au bout de l'attaque qui a duré une bonne demi-heure, Amélété Abalo, le Coach adjoint des Eperviers et Stan Oclo'o, le chargé de communication de l'équipe ont perdu la vie. Serge Akakpo, le docteur Wadja (le Kiné de l’équipe), Elitsa Lanou (le Directeur technique), Nibombé Waké (l'entraineur des gardiens) et Obilalé Kodjovi (le gardien de but) ont été atteints par des balles.

A l’époque, le Togo s'était retiré de la compétition pour la sécurité de ses ressortissants. Ce 08 janvier 2017, le pays se rappelle encore de cette attaque et des prières sont faites pour le repos de l'âme de ceux qui ont perdu la vie.

Obilalé Kodjovi complètement hors de danger a publié en 2015 un livre (Destin Foudroyé) sur ce qui s’était passé et attend que la justice fasse son travail. De son côté, Nibombé Waké qui avait reçu une balle dans la jambe est rentré dans l’anonymat.

Sept ans après l’attaque, l'Etat angolais, pays organisateur de la CAN 2010 et la CAF tardent toujours à réagir pour dédommager les victimes qui attendent toujours.

Dimanche à Saly, les Eperviers du Togo se sont souvenus de cette attaque.  Ils ont commencé leur séance d'entraînement du jour par  des prières en mémoire des deux morts ainsi que des blessés de la fusillade.

Les joueurs ont fait des prières musulmane et chrétienne pour la vie de ceux qui ont survécu à l’attaque. Ils ont également imploré la bénédiction et la protection du Tout Puissant sur l'équipe nationale qui est en route pour la CAN 2017.

Last modified on lundi, 09 janvier 2017 12:30
  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook