Violences sur les stades: La FTF va poursuivre les hooligans en justice

Written by  Avr 03, 2017

De nouveaux cas de violences ont été enregistrés ce week-end sur les stades des championnats nationaux de première et deuxième divisions. La FTF condamne ces actes et promet entamer de procédures judiciaires contre les auteurs.

Les violences ont été enregistrées essentiellement à Notsé et à Atakpamé. A Notsé où Anges FC de la localité offrait son hospitalité à Asko de Kara pour le compte de la 20ème journée de la D1, des échauffourées se sont intervenues à partir de la 22e  minute de la rencontre. 

Selon les informations, de prétendus supporters du Club de la Kozah qui contestaient le premier but des anges ont fait irruption sur le terrain et perturbant du coup le cours de la rencontre. On déplore des blessés graves.

Selon la  cellule d'information d'Anges FC,  un joueur du club de Notsé est grièvement blessé à la tête, et une personne poignardée d'un couteau au  ventre. Deux autres supporters d'Asko ont contracté des blessures à la tête. 

Le même spectacle a été offert au public sportif d’Anié pendant la confrontation Abou Ossé- Espoir de Tsévié, dans le cadre de la 19è journée de la D2. 

Le bilan fait froid au dos dans les rangs d'Espoir de Tsévié aussi. Le Président Amavi Patatu a été sérieusement molesté et les deux gardiens du Club ont été grièvement atteints.

Dans une note diffusée ce lundi 3 avril, le comité exécutif de la FTF dit condamner avec la dernière rigueur ces actes anti-footballistiques et annonce des sanctions. 

"Tout individu identifié comme auteur de violence sera mis à la disposition de la justice ", annonce le communiqué de la FTF. 

Pour rappel, les violences sur les terrains de football  sont monnaies courantes ces dernières années au Togo.

Last modified on lundi, 03 avril 2017 23:06
  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook