Breaking News
Société

Société (353)

Les litiges fonciers aussi continuent de tuer au Togo un peu comme les accidents de circulation. Presque chaque mois, quelque part dans une localité il y a un affrontement sanglant pour cause de terres. Actuellement sur le tapis, le litige qui oppose les peuples  Akposso et Akebou et qui cause déjà des pertes en vies humaines et des blessés.

Dans la préfecture de la Kozah et dans le pays Kabyè en général, les luttes Evala sont d’abord et avant tout une tradition. Et comme telles, elles sont régies par des règles et des lois… spirituelles. Mais depuis que le côté festif de ces luttes a pris le pas sur son caractère traditionnel, certains ont tendance à les transformer en une compétition semant ainsi la rivalité entre les fils d’un même canton. Cela s’est de nouveau démontré le 21 juillet dernier à Pya et Faure Gnassingbé et le camp présidentiel ont été offusqués. Mais le président togolais sera de nouveau choqué à l’issue des Evala, cette fois-ci à Lomé.

Le District 403 A2 de Lions Club International de Lomé était samedi au marché d'Agbadahonou où elle a sensibilisé les commerçants et commerçantes sur les méfaits de la toxicomanie. L'initiative s'inscrit dans le cadre des activités mensuelles des  Lions.

Le Réseau Ouest Africain pour l’Edification de la paix - West Africa Network for Peacebuilding Togo - (WANEP-Togo) a tenu samedi son assemblée générale. L'objectif est de faire le bilan de l’exercice 2016. Il a été aussi question d’analyser les actions menées, noter les difficultés et prendre des résolutions pour l’année à venir. L'assemblée a également été l’occasion pour l’organisation de renouveler son Conseil d’administration.

Le Collectif  des jeunes pour le développement (CJD-Togo) ambitionne amener les populations togolaises à jouer un rôle important dans le processus de décentralisation en cours au Togo. Il a initié à cet effet un projet dénommé « ABC : Agir pour Bâtir la Cité ». Ledit projet a été lancé samedi à Lomé.

Rien ne  pourra plus  empêcher la réception des travaux du Projet d'Aménagement Urbain du Togo, phase 2 (PAUT 2) dans le délai contractuel. Après treize (13) mois de mise en œuvre, le taux de réalisation du projet est de 57% avec une avancée de plus 5% par rapport au planning  prévisionnel. C'est ce qu'une délégation composée des ministres de l'agriculture, de l'environnement, de l'urbanisme, de l'Ambassadeur de l'Union Européenne et des Chefs traditionnels est allée constater jeudi sur les différents sites. 

Facebook

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments