Modernisation de l'Etat civil Modernisation de l'Etat civil

Doter le Togo d'un registre à fichier électoral adapté et fiable

Written by  Jan 10, 2017

Au Togo, 30 à 40% d'enfant dans certaines régions n'ont pas d'acte de naissance, et à peu près 70% des enregistrements au niveau des listes électorales sont faites à partir de témoignages. Ce qui laisse libre court aux critiques du fichier électoral togolais. Les autorités veulent relever le défi.

Le Togo et ses partenaires se lancent dans la modernisation des procédures d'enregistrement et d'archivage des faits de l'État civil. 35 chefs d'état civil du Togo réfléchissent à Lomé aux voies et moyens pour doter le pays d’un Etat civil moderne. 

C’était en présence du Contre-amiral Fogan Adegno, le président de l'Union des Communes du Togo, le Directeur de l'administration territoriale et des frontières, Malambo Mboma et de l'Union Européenne.

Initiée par l'Union des Communes du Togo (UCT) avec l'appui de l'Union Européenne (UE), la session vise à relever le défi de la modernisation de l'état civil togolais et à doter le pays d'un registre à fichier électoral adapté et fiable.

Pour le représentant de l'ambassadeur de l’Union Européenne, Vincent Vire, des chiffres montrent l'ampleur du défi. 

Différents modules ont été au menu de la session entre autre le cadre juridique de l'État civil au Togo, les procédures administratives de gestion et d'état civil, les techniques d'enregistrement et les processus d'archivage des états civil.

Il est aussi question pour l'État togolais, "D'harmoniser les fonctionnements et de répondre aux exigences de l'heure pour éviter les erreurs qui reviennent souvent dans l'établissement des actes de naissance", a laissé entendre le directeur de l'administration territoriale et des frontières, le Dr Malambo Mboma.

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook