Breaking News

L’UEMOA s’emploie pour une plus grande employabilité des jeunes

Written by  Sep 09, 2017

La 8e conférence des ministres de l’Emploi et de la Formation professionnelle de l’UEMOA s’est tenue vendredi à Lomé. La session a enregistré la présence des ministres du Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. Plusieurs résolutions ont été adoptées à l’issue des travaux.

Les travaux se sont déroulés sous le thème : « Mutualisation des ressources et des outils de formation et de promotion de l’emploi, gage de l’insertion et de la mobilité professionnelle dans l’espace UEMOA ».

La Conférence de Lomé a permis aux ministres de l’UEMOA de prendre plusieurs résolutions.

Par rapport au cadre de concertation, les ministres décident d’aller faire des communications lors des Conseils des ministres de leurs pays pour présenter davantage le cadre de concertation, son importance et ses enjeux. Ils ont demandé au Président du Cadre de concertation de poursuivre la mission de haut niveau, assisté par le Secrétaire permanent, renforcé par les ministres des pays visités. Il est demandé au Commissaire de l’UEMOA en charge du développement de porter le plaidoyer sur le financement en faveur des actions communes.

Les ministres de l’UEMOA en charge de l’emploi et de la formation professionnelle décident de la création d’un bureau du Cadre de concertation. Ce bureau sera composé d’un président, d’un vice-président et du Secrétaire Permanent du cadre qui assurera le secrétariat.

Les ministres décident également d’institutionnaliser deux rencontres annuelles entre le cadre de concertation et la Commission de l’UEMOA. Ils annoncent la création de la Plateforme de mutualisation des outils et ressources en matière de création d’emploi et de formation professionnelle et son portail numérique. Le protocole d’entente pour la mutualisation des outils et ressources en matière de création d’emploi et de formation professionnelle sera également signé.

Pour lutter contre la migration irrégulière dans l’espace, les ministres de la zone en charge de l’emploi entendent saisir l’Organisation mondiale de la migration pour élaborer un programme d’insertion professionnelle des jeunes. Un plaidoyer est annoncé pour le reversement des taxes d’apprentissage afin de financer la formation professionnelle. Les Etats membres sont également invités à verser régulièrement les cotisations et taxes.

Les ministres ont demandé à la Côte d’ivoire, le Sénégal et le Togo de créer et/ou de rendre opérationnel leurs Observatoires nationaux de l’emploi et de formation (ONEF) afin de faciliter la mise en place de l’Observatoire sous régional de l’emploi et de la formation, notamment.

Pour les autorités de l’UEMOA, une jeunesse désœuvrée, sans revenu constitue une source de tensions et d’explosions déstabilisatrices pour les différents Etats surtout dans le contexte actuel de montée de terrorisme. Les initiatives prises visent à trouver des solutions à la crise de l’emploi des jeunes par l’édification d’économies plus inclusives et créatrices d’emplois décents. Ceci passe par l’assurance d’une plus grande employabilité des jeunes par une politique de formation adaptée aux besoins des économies de la zone.

La conférence des ministres a fait suite à la réunion des experts du Cadre de concertation des ministres en charge de l’emploi et de la formation professionnelle de l’espace de l’UEMOA tenue mercredi à Lomé.

SCHOOL ASSUR
  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook

Fermer