Breaking News
Illustration Illustration

Gnofam de nouveau interpellé sur la légendaire route Lomé-Vogan-Anfoin Featured

Written by  Avr 20, 2017

Le Mouvement Martin Luther King (MMLK) tacle de nouveau le ministre Ninsao Gnofam et le groupe CECO BTP. Après un précédent communiqué dans lequel il traite le ministre togolais des infrastructures et des transports de menteur, il revient sonner ce dernier pour le réaménagement du boulevard Jean Paul II qui fait la honte de la capitale.

Selon le MMLK le boulevard Jean Paul II prolongé au feu tricolore de Kelegougan - pont de contournement- est un véritable casse-tête pour la circulation urbaine dans la capitale togolaise. 

Cette voie, poursuit la  note du MMLK est unanimement décriée, condamnée et considérée comme une route  indigne de notre époque faisant la honte de notre pays. 

La preuve, justifie le Pasteur Edoh Komi, elle soulève au quotidien des  tas  et des montagnes de poussières qui indisposent et perturbent  les usagers.

"La situation est alarmante et exige des mesures urgentes  et appropriées des dirigeants pour alléger  la souffrance des  citoyens. Raison pour laquelle, le MMLK demande  impérativement que ce tronçon  soit réaménagé pour refaire l'image de la capitale Togolaise", préconise l'organisation de défense des droits de l'homme. 

Pour rappel, le tronçonJean Paul II fait partie de la route Lomé-Vogan-Anfoin dont la construction a été victime d'un scandale financier et économique. 

Le marché abandonné par le groupe CECO BTP et qui  a été attribué à une autre entreprise chinoise le 26 décembre 2016 peine toujours à arriver à terme. 

Selon nos constats La Chine Road and Bridge est absente sur le chantier depuis un bon moment. Une absence qui d'après plusieurs indiscrétions serait synonyme d'un nouvel abandon.

Facebook

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments