Breaking News
Société

Société (377)

Un nouveau  mouvement  vient de voir le jour au Togo.  Il s’agit du front citoyen dénommé "TOGO DEBOUT" qui entend  jouer sa partition dans la crise socio-politique que traverse  le Togo ces derniers mois. Il a été présenté à  la presse vendredi à  Lomé. 

Le programme de volontariat International Citizen Service (ICS) de Young Men Christian Association du Togo (YMCA Togo) suit son cours normal. Le programme qui est à sa troisième phase a de nouveau  permis aux bénéficiaires de se retrouver mardi à Bagbé pour un atelier bilan d'une semaine.

La jeunesse togolaise a pris en marche le train du  "Libres Ensemble". Jusque-là resté en marge  de cette campagne lancée en 2016 par l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), le Togo vient d'emboîter le pas aux pays frontaliers avec la tenue lundi à Lomé du premier atelier de sensibilisation et de formation sur ledit concept. L'initiative est à mettre à l'actif de l'Association les Messagers de la Jarre de la Paix (AMJP) en collaboration avec l'OIF.

Les coaches en développement aspirent écrire une page dans l'histoire de la décentralisation au Togo. Ils ont ouvert lundi à Lomé un forum national  sur "la décentralisation et le développement communautaire: enjeux et responsabilités des citoyens". L'idée est de l'ONG IJD (Initiative des Jeunes pour le Développement).

Le Clan Adjigo & Alliés dans la préfecture des Lacs à Aného a réformé ses rites de veuvage. La réforme coutumière est à mettre à l'actif de l'ONG Alafia à travers le projet" Revue ou éradication des pratiques coutumières néfastes de veuvage qui sont des formes de violences faites aux femmes et qui peuvent entraîner la contamination aux VIH/SIDA dans la préfecture des Lacs".

Les communautés Bè, Aflao et Agoenyivé réunies au sein de l'association Renaissance Action pour le Développement du Golfe (RAD Golfe) dénoncent les violences et discriminations dont elles sont l’objet de la part des autorités togolaises. Jeudi, l’organisation présidée par l'ancien ministre Yaovi Adodo, a interpellé le chef de l'État et son gouvernement à prendre leurs responsabilités en vue de garantir la sécurité et le bien être de tout le peuple togolais en général et des populations de Bè en particulier.

SCHOOL ASSUR
  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook

Fermer