Breaking News
Myriam Dossou, Directrice générale de l'INAM Myriam Dossou, Directrice générale de l'INAM

Myriam Dossou: 'Le générique, c'est le produit qu'il nous faut...' Featured

Written by  Mar 17, 2017

Myriam Dossou s'est prononcée vendredi sur les raisons qui ont motivé l'Institut National d'Assurance Maladie du Togo (INAM Togo) à contraindre ses assurés à l'utilisation des produits génériques. C'était au sortie de la conférence débat qui a clôturé les activités des cinq ans d'existence de l'Institut.

Pour Mme Dossou, INAM, en réalité ne contraint pas à l'utilisation des produits génériques, mais plutôt le bon produit.

" Il ne peut y avoir de contraintes à consommer entre deux produits dont l'un coûte plus cher mais qui sont parfaitement identiques", a démontré la Directeur générale de l'Inam

Cette démonstration illustre sans nul doute l'optique d'augmentation excessive du taux des produits génériques par l'Inam. 

Estimé à 90%, ce taux s'explique par le fait que les produits génériques coûtent moins chers, ne subissent pas les marges que l'on retrouve sur les produits de spécialité où on a la marque qui a une campagne de marketing, de communication et sensibilisation. 

La première responsable de l'Inam Togo, souligne de surcroît, qu’à la longue les prix des produits de spécialité sont amortis et du coup le produit tombe dans le domaine public. 

"Le générique c'est le produit qu'il faut pour nous puisque nous avons des moyens limités" a-t-elle ajouté. 

Par ailleurs, les thèmes ayant fait l'objet de la conférence débat du jour ont été d'une importance notoire. Car selon les uns et les autres, ils reflètent exactement l'état d'esprit et la phase dans laquelle se trouve l'Institut de nos jours, en référence à la demande pressante de couverture de différentes populations. 

Rappelons, l'INAM est créé en 2011 et a entamé ses activités en mars 2012. Il est un établissement public jouissant de la personnalité juridique et de l'autonomie de gestion administrative et financière.

Facebook

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments