Print this page
David Baini Djagbavi David Baini Djagbavi

David Djagbavi: 'Les journalistes préparent un joli mélange de spectacles et de shows'

Written by  Mai 18, 2017

C’est le 27 mai prochain qu’a lieu à l’hôtel Eda Oda à Lomé la 6e édition du T des médias, un événement festif au cours duquel les journalistes du Togo deviennent mannequins, le temps d’une soirée. L’évènement est organisé chaque année pour marquer la célébration de la Journée internationale de la liberté de la presse. Pour cette édition, tout est fin prêt.

En effet, à une dizaine de jours de la soirée, David Baini Djagbavi, le manager général du T des Médias livre les détails des préparatifs et revient dans l’interview ci-après sur le bilan des 5 premières éditions.


Après cinq éditions des soirées T des médias, pouvez-vous nous présenter un bilan général des dernières éditions ?


David Baini Djagbavi : Notre bilan est celui relatif à la conclusion faite chaque année par la presse togolaise. Un bilan positif et satisfaisant depuis 2012 que nous avions débuté cette aventure ensemble avec la presse togolaise. Ce bilan est porté par toute la famille des médias togolais et est le symbole de notre satisfaction. La presse togolaise a joué un grand rôle à nos côtés depuis le début et aujourd'hui, nous pouvons estimer que nous sommes satisfaits de toutes les éditions des soirées T des médias que nous avions déjà organisées. Notre satisfaction est relative à la grande mobilisation et à la grande adhésion des médias togolais à notre événement et aussi à la totale confiance que nous font nos partenaires chaque année.


Qui sont les partenaires des soirées T des médias ?


Nos premiers partenaires sont les journalistes et les médias. De par leur adhésion et leur mobilisation autour du T des medias, ils constituent la première réelle grande famille de notre assurance à organiser chaque année le T des médias.
Puis viennent ensuite nos partenaires financiers et techniques. Durant six années, Moov Togo nous a toujours soutenus et cette présence a constitué pour nous l'assurance de la réussite de cette soirée chaque année. Nous avons réussi à associer de nouveaux partenaires cette année et dans le lot, nous citerons la société Glory of God qui nous a dotés de tissus de marque Wina Wax avec lesquels les stylistes ont créé des tenues d'exhibition à la soirée. Nous n'oublions pas tous les autres partenaires qui nous ont fait confiance et qui ont accepté d'associer leurs images à la soirée T des médias.
Nous n'oublions pas les stylistes togolais qui ont donné leur accord pour valider leur participation à la soirée T des médias. Ce sont de jeunes stylistes togolais plein de créativité et d'imagination que nous avons retenus cette année et sans eux, nous ne pouvons pas organiser cette soirée. C'est le lieu ici d'adresser à tous, nos sincères remerciements pour l'accompagnement qu'ils nous ont fait.


Qui défilent sur le T des médias ?


Sur le T des médias, nous mettons les journalistes, les animateurs et les techniciens, bref l'ensemble de la grande famille des médias du Togo. Ces journalistes viennent de tous les médias de notre pays et sont choisis pour leur volonté à défiler et à partager d'intenses moments de bonheur avec leur premier public. Cette année, nous avons mis sur le T des médias de nouveaux visages d'hommes de médias qui n'ont jamais défilé et qui sont à leur première participation. Ceci est relatif à la rotation que nous avons toujours imprimée au choix des hommes de médias qui défilent chaque année sur le T des médias.


Quelles sont les nouvelles couleurs qui seront contenues dans la sixième édition de la soirée T des médias ?


Cette année, nous ramenons le journal radiophonique dans la salle de la soirée. Nous l'avions déjà fait à la première édition et ça a permis au public de découvrir comment se prépare une édition de journal radiophonique depuis les reportages jusqu'à la présentation d'une édition de journal en direct.
A côté de ça, nous allons permettre au public de défiler aussi sur le T de médias cette année. Il s'agit d'un concept que nous avions pensé pour permettre au public de monter sur le podium et de défiler comme les journalistes.
Enfin, le karaoké qui sera au programme de cette soirée cette année et c'est le seul moment où le public va découvrir les talents des journalistes sur des créations artistiques et musicales de notre pays. Tous ces ingrédients sont contenus dans le programme de la soirée pour offrir une sixième édition de la soirée T de médias qui allie particularité et surprises.


En un mot qu'est ce qui va se passer cette année à la soirée T des médias ?


La sixième édition de la soirée T des médias réserve de belles surprises à la taille de l'événement. Nous avons estimé nécessaire d'associer les attentes du public aux surprises de la soirée et donc un joli mélange de spectacles et de shows que les journalistes vont offrir au public à la soirée cette année. Au-delà de l'aspect défilé de mode, il y aura des prestations artistiques et scéniques qui vont être dirigées que par les hommes de médias pour composer le contenu de la soirée. Le public aura la chance de voir les journalistes et animateurs transformés en vedettes et artistes et aussi en danseurs sur les nouvelles tendances musicales de l'heure. Ça va être une belle soirée !


Les conditions d'accès à la soirée pour les journalistes et le public ?


L'accès est libre et gratuit pour tous les journalistes de notre pays sur présentation de leurs cartes professionnelles et de presse. C'est une soirée consacrée essentiellement aux journalistes et donc nous attendons 350 journalistes à ce rendez-vous annuel. Le public est aussi invité à la soirée sur paiement d’un ticket unique d'accès à 5.000 francs cette année pour vivre ce beau moment de spectacles et de shows que proposent les journalistes. C'est pour nous une façon de demander le soutien du public à notre événement. Et chaque année, ce public répond massivement présent au rendez-vous du T des medias. On ne doit rater le T des médias pour aucune raison. La sixième édition promet et elle va assurer comme les précédentes éditions.