Breaking News
Alberto Olympio Alberto Olympio

La justice togolaise réclame la tête d’Alberto Olympio Featured

Written by  Aoû 18, 2016

Prévu pour se tenir le 17 août, le procès de l’affaire opposant depuis février 2015 Alberto Olympio à ses associés de la société Axxend Corporation de l’Île Maurice, dont il est le fondateur et Président directeur général, n’a pas pu se tenir. La raison ? La Justice togolaise réclame la tête du Président du Parti des Togolais.

La justice togolaise a renvoyé mercredi au 31 août prochain le procès de l’affaire Axxend contre Cauris Management. La justice togolaise exige la comparution en personne du principal prévenu qui était représenté par son avocat à l’audience de ce 17 août.

Alberto Olympio et son avocat Celestin Agbogan dénonce un acharnement dans ce dossier. Le 5ème substitut du procureur de la république après constatation avait requis un non-lieu le 11 janvier dernier dans l’affaire. Non-lieu qui a disparu quelques semaines après.

L’avocat a estimé il y a quelques jours que le  parquet ne peut pas changer d’avis lorsqu’on sait qu’aucun élément nouveau ne s’est ajouté au dossier. 

« Si ce procès a lieu, il ne peut jamais être équitable. Ce qui est évident, c’est qu’on s’entraide à sacrifier un honnête citoyen  sur l’autel de l’injustice et nous ne pouvons pas laisser faire », avait dénoncé l’avocat.

ALbeto Olympio reviendra-t-il ou pas au pays pour être présent au jugement comme l’exige la justice ? La question reste posée.

Rappelons que le président du Parti des Togolais est accusé par Cauris Management de disposer frauduleusement d’une somme de 6 milliards de francs CFA au mépris des statuts et des droits des associés, d’user de faux documents pour obtenir un crédit et de renseignements inexacts et le détournement de crédit.

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook