Breaking News
MIRAMBEAU

Satchivi pose d’autres revendications et demande l’impossible aux étudiants Featured

Written by  Juil 04, 2017

Foly Satchivi vient de faire sa première sortie médiatique deux semaines après son procès. Mardi le Président de la Ligue Togolaise des Droits des Étudiants (LTDE), et son bureau ont donné une conférence de presse à Lomé. Foly Satchivi et les siens posent de nouvelles revendications aux autorités universitaires et demandent aux camarades étudiants de boycotter les prochains examens de mousson si celles-ci ne sont pas satisfaites.

Dans sa nouvelle plateforme revendicative, la LTDE exige l'ouverture d'un dialogue bilatéral franc et sincère et dénonce ce qu'elle appelle une fuite en avant du Président de l'Université qui "depuis la libération des camarades arrêtés menace d'exclure les responsables de la Ligue".
La LTDE demande par la même occasion aux juges de fond de la Cour d'appel de faire parler leur conscience et leur cœur en infirmant la décision du tribunal correctionnel.
Elle dénonce également la répression dont ont été victimes les étudiants du campus de Lomé lors des récentes manifestations.

"Nous appelons les étudiants de l'Université de Lomé à boycotter les examens qui démarrent le 17 juillet prochain si il n'y a pas de résolution effective de nos revendications d'ici-là ", a indiqué Basile Amenuveve, Secrétaire général de la LTDE.

M. Satchivi pour sa part a saisi l'occasion pour relater les conditions de sa détention à la prison civile de Lomé. L'étudiant raconte qu'à la prison, il a été incarcéré dans un bâtiment contenant 62 détenus dans une cellule et enfin dans un autre bâtiment de 54 hors la loi où il a dormi assis, les deux pieds joints.

Le leader de la LTDE confirme que le Prof Badjona Sogne et Adom Wiyao Kpao respectivement médecin personnel du Chef de l'État et directeur général du CHU Sylvanus Olympio étaient dans sa suite pour tenter de le corrompre.
Le bureau national de la LTDE a dans le même temps démenti l'information qui fait état d'une probable manipulation de leur mouvement par un quelconque parti politique.

"La LTDE ne roule pour personne, ne reçoit d'ordres de personne. Nous aimons prendre les décisions nous-mêmes, c'est d'ailleurs pourquoi nous étions sortis du MEET", a expliqué le Président de la LTDE.

Précédemment, les étudiants exigeaient la levée de l'interdiction d'accès aux salles et amphis en dehors des heures de cours, l'augmentation de la durée de connexion au wifi, l'augmentation du montant des bourses et allocations, la reprogrammation de toutes les matières, la sortie de la troisième tranche avant le début des examens, la rénovation complète des cités universitaires et l'installation de reposoirs et de toilettes au campus.

SCHOOL ASSUR
  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook

Fermer