Breaking News

Foly Satchivi accuse deux militaires dans l’entourage présidentiel

Written by  Juil 03, 2017

Foly Satchivi va-t-il suivre les pas d’Abou Sedou, l'ancien président du Mouvement pour l'épanouissement de l'étudiant du Togo (MEET) ? Difficile pour l'heure de répondre. Cependant, le leader de la Ligue togolaise des droits de l’étudiant (LTDE) indique qu'à la prison civile de Lomé, il avait toutes les opportunités de finir comme l’ex leader du MEET.

Foly Satchivi lors de sa détention à la prison civile de Lomé du 14 au 26 juin dernier n'a pas seulement reçu la visite des OSC et des défenseurs des droits de l'homme. Le Président de la LDTE aurait été dissuadé à plusieurs reprises aux cabanons par les barons du pouvoir.
Son organisation indique qu’il a reçu les militaires proches du président, Faure Gnassingbe qui seraient venus lui demander de faire table rase de sa lutte en échange de trois choses.
Selon les informations données par le Secrétariat de la LTDE, il a été proposé à Foly Satchivi une bourse d'étude à l'étranger, une sécurité sans failles à sa famille et du travail pour certains membres de la LTDE.
Deux médecins militaires très introduits dans l’entourage présidentiel et dont nous taisons les noms sont accusés par la LTDE.

Foly Satchivi estime qu’il n’est pas question de finir comme Abou Sedou, l'ancien président du MEET, qui après s'être rendu populaire sur le campus universitaire de Lomé, est devenu un des responsables de la jeunesse du parti UNIR contre lequel il luttait.

Last modified on mardi, 04 juillet 2017 08:17

Facebook

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments