Breaking News
Des enseignants de la CSET lors d'une Assemblée générale Des enseignants de la CSET lors d'une Assemblée générale

Enseignement: Ce qu’il faut savoir de l’affaire des salaires de mars

Written by  Mar 29, 2017

Après quelques jours d’accalmie dans le secteur éducatif, certains enseignants ont de nouveau donné le ton mercredi et prévoient d’entamer une nouvelle grève. Raison évoquée : les autorités auraient précompté les jours de grève dans les salaires du mois de mars. Aux nouvelles, tout semble indiquer que c’est au niveau des banques que surviennent les difficultés.

Dès les premières plaintes de certains enseignants, la CSET a fait sortir un communiqué pour expliquer. En effet, les bulletins de paye avaient été traités à partir du mars et comme pour les mois antérieurs, les précomptes ont été faits pour les enseignants.

Après l’annonce des mesures prises par le gouvernement et les mises au point de la CSET et de la FESEN, les autorités ont décidé de reverser les précomptes pour ce mois de mars.

Mais certaines banques qui avaient reçu les instructions de précomptes ont commencé à envoyer les bordereaux de payement avec les précomptes. Suites aux instructions du gouvernement, elles ont dû reprendre du service pour corriger le tir.

« Les banques ont envoyé les premières positions hier puis après quelques minutes les secondes positions. Cette méthode n'est pas identique au niveau de toutes les banques… », a expliqué un membre de la CSET.

« La coordination fera ce qui est de son ressort pour une unité d'action et va œuvrer pour la dignité de la CSET.  Elle n'est liée en rien et s'engage à agir si on faisait les précomptes en déposant un Mot d’ordre de grève.... », a promis Atsou Atcha, coordonnateur de la CSET.

Par ailleurs, des sources proches des ministres de la fonction publique et de l’économie et des finances, indiquent que la doléance des enseignants et de leurs syndicats concernant les précomptes du mois de mars a été examinée dans un esprit favorable et une réelle volonté de décrispation durable de la situation. 

« Il est possible que les instructions et les mesures conséquentes au niveau de certaines banques connaissent des distorsions ou retards; ceci ne remet nullement en cause la bonne prédisposition d'esprit du gouvernement. Les membres du gouvernement impliqués sur cette question, particulièrement les finances, la fonction publique et les enseignements primaire et secondaire et de la formation professionnelle demeurent disponibles envers leurs interlocuteurs parmi lesquels les syndicats des enseignants », nous explique-t-on du côté du gouvernement.

Rappelons qu’en dehors du mois de mars, les enseignants exigent le reversement de tous les précomptes faits sur les salaires des enseignants grévistes dans la perspective du redécoupage de l’année annoncé par le Premier Ministre.

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook