Breaking News

Faure Gnassingbé entendra-t-il cet appel de détresse ?

Written by  Déc 22, 2016

C’est depuis 2009 qu’il croupit en prison dans une affaire assez touffue de trafic de stupéfiants. Et depuis, il a fait plus de la moitié de la peine encourue, même si sa situation judiciaire n’est toujours pas élucidé, ses avocats ayant exigé la présentation du corps du délit avant de défendre le dossier. Qu’à cela ne tienne, il a été condamné à 10 ans de prison et en a déjà fait 6. Et alors que le dossier est bloqué à la Cour d’appel, il sollicite une grâce présidentielle pour recouvrer la liberté.

Lui, c’est Eugène Attigan, cet animateur et acteur culturel, riche pour les uns et très riche pour les autres. Comment ? Il sera difficile de le dire. Mais plusieurs ont pensé avoir trouvé la réponse à cette interrogation dans les vacances de 2009 lorsqu’il a été arrêté et écroué pour trafic de drogue.

Dès le déclenchement de l’affaire, Eugène ne cesse de clamer son innocence et appelle à la manifestation de la justice. Une justice que pourra se manifester difficilement sans que le corps du délit, la drogue en question, n’est pas présente lors de l’instruction et du procès selon les avocats commis pour défendre ce célèbre animateur.

Depuis, le dossier se trouve dans une impasse et le seul recours qui reste est une grâce présidentielle.

Toute cette semaine, une vaste campagne est menée dans ce sens, sur les réseaux sociaux pour solliciter la clémence du président de la république togolaise, Faure Gnassingbé à accorder une grâce présidentielle à Eugène Attigan, que d’aucuns considèrent à tort ou à raison comme son ami personnel avant le déclenchement de l’affaire.

Le 20 décembre dernier, une visite surprise avait été rendue à Eugène à la prison civile de Lomé par ses amis dans le cadre de son anniversaire.

Alors que la fin d’année est proche et qu’il est de coutume que les Chefs d’Etat fassent parler leurs cœurs, tous les regards sont tournés vers Faure Gnassingbé qui a le dernier mot. Va-t-il donner une suite favorable à cet appel d’Eugène et de bien d’autres détenus togolais afin de leur permettre de regagner leurs familles ?

Le 31 décembre nous édifiera davantage.

Last modified on jeudi, 22 décembre 2016 11:06
  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook