Breaking News
Jean Pierre Fabre Jean Pierre Fabre

Le coup d'Etat et l'acharnement de Faure Gnassingbé que dénonce Fabre Featured

Written by  Jan 11, 2017

Dédommagement des victimes des incendies des grands marchés de Lomé et de Kara et libération immédiate des détenus de cette affaire. Voilà ce qu’exige Jean-Pierre Fabre, le Chef de file de l’opposition à l'occasion du 4e anniversaire de ces incendies. En conférence de presse mardi, M. Fabre s’est également prononcé sur la Commission des réformes et la nouvelle coalition de 6 partis de l’opposition.

Toujours inculpé dans l’affaire des incendies des Grands marché de Kara et de Lomé, Jean-Pierre Fabre, le président de l’Alliance nationale pour le Changement (ANC) a dénoncé mardi les manœuvres du gouvernement pour réprimer les partis politiques de l'opposition, leurs responsables et militants persécutés dans cette affaire.

Eric Dupuy, Secrétaire national, chargé de la communication à l'ANC qui fustige l’absence d’une enquête sérieuse et crédible pour identifier les auteurs du sinistre, accuse le pouvoir de Faure Gnassingbé de chercher à décapiter l'opposition et de neutraliser la mobilisation populaire.

M. Dupuy pointe également du doigt les souffrances infligées aux personnes arrêtées dans cette nébuleuse.

Le parti de M. Fabre appelle au dédommagement des victimes ruinées par ces incendies, la libération des détenus, la levée des inculpations et l'ouverture d'une enquête indépendante pour établir la vérité.

Jean-Pierre Fabre appelle également à la mise en œuvre des réformes politiques et institutionnelles. A ce sujet, le Chef de l’opposition pense que Faure Gnassingbé cherche à faire un coup d’Etat. Il estime que le Chef de l’Etat n’a pas le droit de mettre en place une commission unilatérale pour la mise en œuvre des réformes.

D’une Commission à une autre, le candidat malheureux à la présidentielle de 2015 dit ne pas faire confiance à la Commission de lutte contre la Corruption et les infractions assimilées.

« Cette commission avait existé sous d’autres formes par le passé. Si ces fameuses commissions avaient été efficaces, on aurait certainement résolu le problème de corruption au Togo », dit-il.

En ce qui concerne la création d’une coalition de l’opposition pour travailler à la mise en œuvre consensuelle des réformes, Jean-Pierre Fabre salue et estime que ledit regroupement et le CAP 2015 peuvent travailler ensemble dans le futur.

Toutefois, le patron de l’ANC dit avoir des observations sur le contenu du projet de la Coalition et pense adresser ses observations ces partis.

Last modified on jeudi, 12 janvier 2017 09:26

Facebook

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments