Nicolas Lawson Nicolas Lawson

Le Togo de Faure Gnassingbé à la 'dérive', Nicolas Lawson appelle à une révolution culturelle Featured

Written by  Déc 28, 2016

Nicolas Lawson, le président du Parti du renouveau et de la rédemption (PRR) amplifie en cette fin d’année tout ce qui se dit en sourdine au Togo. Dans une lettre de vœux adressée au Président togolais, Faure Gnassingbé, l’ancien candidat à la présidence togolaise se prononce sans réserve sur l’état actuel de la nation togolaise. 

Dénonçant la mauvaise gouvernance, Nicolas Lawson se dit en souffrance et en colère comme des millions de Togolais et indique à Faure Gnassingbé que son gouvernement qu’il a mis en place est en train de détruire la société togolaise.

M. Lawson n’en veut pour preuve que l'impunité qui règne en maître dans le pays alors qu'au même moment, dit-il, la majorité des Togolais est aujourd’hui accablée par les injustices révoltantes, résultantes d’une gouvernance de mépris des autres et d’un état d’esprit de jouissances permanentes d’une minorité.

« En faisant obstacle par toutes les formes de fourberie et de malfaisance, pour écarter les meilleurs enfants du Togo de la gouvernance du pays, ils demeurent entre eux pour étaler leur incompétence, consommer leurs crimes et gangrener notre société avec leurs mœurs dissolues », écrit le patron du PRR.

M. Lawson affirme qu’un système de gouvernance, qui est fondé sur les injustices, nourrissant des inégalités infâmes et appuyé sur une exploitation honteuse de la misère et de la faiblesse des autres ne peut que finir lamentablement.

Nicolas Lawson fustige les conditions d’études et de vie des étudiants dans les deux universités publiques du pays, dénonce l’inaction de l’Etat face à l’érosion côtière et condamne les conditions des dans lesquelles vivent les travailleurs de WACEM, de SNPT, etc.

« …et chercher à connaître leurs conditions de travail. Je ne parle pas des conditions de vie de mes compatriotes dans d’autres préfectures du centre et du nord. Cher Président et Cher frère, vous ne serez pas fier d’être Togolais », avance-t-il.

Le Président du PRR écrit que les afflictions de millions des togolais le poussent à ne pas tolérer les abus funestes de la minorité qui entoure Faure Gnassingbé et qui encanaille la société togolais. 

De ce fait,  Nicolas Lawson adresse certaines interrogations à Faure Gnassingbé : « Si vous alliez voir les papes et le pape François en particulier, c’est que vous êtes chrétien ? Alors pourquoi maintenez-vous toujours votre frère Kpatcha en prison ? Une tentative de coup d’Etat sans mort d’homme justifie-t-il 20 ans de prison ? N’y a-t-il pas de magnanimité ou de clémence pour le chrétien que vous êtes ? Comment les togolais peuvent-il alors se réconcilier et tourner la page des crimes abominables de 2005 et tous les autres crimes dont vous avez l’héritage ? ».

La conclusion pour M. Lawson est que le Togo n’est pas un pays démocratique avec des prisonniers politiques et l’excommunication de ceux qui dérangent la minorité malfaisante.

De l’autre, Nicolas Lawson dit ne pas croire que plus de 46% du budget de l’Etat, gestion 2017 seront effectivement consacrés au social. 

« Notre pays est en pleine liquéfaction de pourriture. La majorité de notre peuple est malheureuse. Elle rumine des ressentiments enracinés. Seul l’aveuglement spirituel et intellectuel de la minorité peut l’amener encore à nier cette réalité tragique », avance l’ancien candidat à la présidence togolaise qui appelle à entamer une révolution culturelle, en vue de mettre un terme sans délai à la dérive du pays. 

M. Lawson dit souhaiter à Faure Gnassingbé une année 2017 de discernement, d’humilité, de bonté et de foi sincère en l’omniscience et en l’omnipotence de Dieu.

Last modified on mercredi, 28 décembre 2016 17:40
  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook