Etsri Homevo, Secrétaire général du ministère de la planification Etsri Homevo, Secrétaire général du ministère de la planification

Les députés mieux outillés sur les Objectifs de développement durable

Written by  Jui 09, 2016

Le gouvernement togolais qui s’est lancé dans le processus de l’élaboration d’un nouveau programme de développement 2018-2022 qui prendra la relève de la SCAPE, ne compte pas laisser sur le carreau les élus du peuple.

 

Dans la démarche participative et consultative entreprise, le ministère de la planification du développement expose depuis mercredi aux députés les grandes étapes du développement durable et du processus de l’agenda post-2015. Les débats portent également sur les outils d’analyse systémique de durabilité et d’intégration des Objectifs de développement durables (ODD) dans les cadres stratégiques.

En effet, la mise en œuvre du nouveau programme de développement du Togo, le Programme national de développement (PND 2018-2022) sera fondée sur la soutenabilité économique des politiques de développement, leur qualité sociale et leur viabilité environnementale.

Dans le cadre de l’internalisation des ODD dans les politiques de développement, le gouvernement est décidé à mettre la représentation nationale au même niveau de compréhension. 

« Dans le processus consultatif, l’administration publique sera consultée, le secteur privé et les partenaires techniques et financiers le seront également pour que toutes les préoccupations soient prises en compte dans la soutenabilité. Les parlementaires sont des acteurs privilégiés. Ils font remonter les préoccupations des populations et seront consultés en un moment donné pour l’adoption du nouveau plan de développement. Donc, il est important de mettre les députés à un niveau optimal de compréhension du processus », a indiqué Etsri Homevo, le Secrétaire général du ministère de la planification.

La démarche est soutenue par le Programme des nations unies pour le développement (PNUD) et salué par le bureau de l’Assemblée nationale, représenté par Patricia Dagban-Zonvidé, la 3e vice-présidente du Parlement.

« La séance qui est la bienvenue nous permettra de veiller à ce que les lois que nous votons respectent les exigences des ODD. C’est également nous permettre de nous assurer que les ODD sont pris en compte dans les programmes et politiques de développement au Togo », a affirmé Mme Dagban-Zonvidé.

Depuis 2013, le gouvernement togolais a décidé de mettre sur pied un cadre de développement quinquennal basé sur les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD). Il s’agit de la SCAPE qui couvre la période 2013-2017.

La mise en œuvre de la SCAPE s’achève en 2017 et les autorités togolaises élaborent une nouvelle politique nationale de développement (PND) qui couvrira la période allant de 2018 à 2022.

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook