Breaking News
Les ministres Damehane Yark et Payadowa Boukpessi jeudi devant la presse Les ministres Damehane Yark et Payadowa Boukpessi jeudi devant la presse

Manifestation: Yark et Boukpessi mettent en garde Atchadam et son PNP Featured

Written by  Aoû 17, 2017

Pour le gouvernement togolais, il n’est pas question de laisser le Parti national Panafricain (PNP) de Tikpi Atchadam bloquer le pays le samedi prochain. Lors d’une conférence de presse tenue jeudi à Lomé, les ministres Yark Damehane de la Sécurité et de la protection civile et Payadowa Boukpessi de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, ont décidé de proposer d’autres itinéraires au PNP. Le Parti a prévu tenir samedi prochain des manifestations simultanées dans les grandes villes du Togo y compris Lomé. Intention pas claire selon l'autorité.

« Le gouvernement constate que l’itinéraire prévu par le PNP a pour objectif de bloquer le pays et par conséquent leur propose un autre itinéraire », a déclaré Yark Damehane.

Pour le Colonel Yark et son collègue Boukpessi, il est inapproprié qu'un parti politique puisse organiser des marches dans plusieurs villes pour bloquer la national N°1.

Ainsi donc, conformément à l’article 12 de la loi sur les manifestations publiques, le gouvernement propose à Tikpi Atchadam et ses militants d’emprunter d’autres itinéraires pour tenir la manifestation.

Mais il s’avère que le PNP ne compte pas changer d'itinéraire, selon une correspondance avec les autorités.

Et au ministre de la sécurité et de la protection civile, Yark Damehane de mettre en garde : S’ils ne respectent pas, la loi va s'imposer.

Pour les ministres Yark et Boukpessi, soit le PNP accepte les nouveaux itinéraires et la manifestation tient ou il refuse et il n'y aura pas de marche.

« Nous savons ce qu'ils ont en tête mais ça ne passera pas dans ce pays… On va les disperser au point de rassemblement d'une façon propre. Advienne que pourra », ont-ils laissé entendre.

« S’ils s’entêtent, ce n’est pas à l’autorité de reculer. Si aujourd’hui, le gouvernement dit qu’on les laisse faire et que demain d’autres partis aussi décident, on fait quoi ? Cela nous amène où ? C’est quoi PNP ? Il y avait des partis politiques avant PNP… », a ajouté le Colonel Yark.

Le PNP comptait réclamer dans les rues un retour à la Constitution du 14 octobre 1992 et l’effectivité du droit de vote de la diaspora.

Cette manifestation devrait se tenir simultanément à Lomé, Anié, Sokodé, Bafilo et Kara.

Last modified on jeudi, 17 août 2017 16:51
SCHOOL ASSUR
  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook

Fermer