Breaking News
Agbéyomé Kodjo Agbéyomé Kodjo

Kodjo et OBUTS font des propositions sur les sujets de l’heure Featured

Written by  Jui 15, 2017

L’organisation pour bâtir dans l’union un Togo solidaire (OBUTS) se prononce sur les différents sujets brûlants de l’actualité. La formation politique d’Agbéyomé Kodjo aborde la question des inondations et propose un plan de gestion, décrypte le sujet des réformes politiques et suggère un dialogue de sortie de crise, salue la désignation de Faure Gnassingbé et se félicite du dynamisme de la diplomatie togolaise. OBUTS s’est également prononcé sur l’alliance entre le CAP 2015 et le Groupe des 6.

Plusieurs quartiers de Lomé connaissent en ce début de saison pluvieuse des inondations et OBUTS exhorte les pouvoirs publics à prendre la mesure de la situation et à imaginer tout moyen approprié en vue de garantir aux populations une protection.
En raison du caractère récurrent des inondations, le parti d’Agbeyomé Kodjo propose l’implantation d’un programme ou plan d’organisation des secours à l’échelon national en cas de catastrophe pluviométrique.

« Ledit programme ou plan pourrait être dénommé ORSEC (Organisation de la Réponse de Sécurité Civile). Il permettra une mise en œuvre rapide et efficace de tous les moyens nécessaires sous l’autorité du préfet. Son activation rendra manifestement aisés le déclenchement immédiat et l’organisation des secours sous une direction unique », lit-on dans un communiqué du parti.

Obuts propose que le dispositif prévoie 5 services. Le 1er devra concerner les premiers secours et sauvetage assurés par les sapeurs-pompiers et les associations agréées de sécurité civile. Le 2e concernera les Soins médicaux et entraide assurés par une Agence Régionale de santé et un service d’aide médicale urgente. Le 3e sera la Sécurisation des lieux sinistrés par la Police nationale et la Gendarmerie nationale. Le 4e s’occupera des Liaisons et transmissions en temps réel, des éléments de situation, assurées par un Service interministériel Régional des systèmes d’information et de communication. Le 5e portera sur toutes les zones sinistrées : Les Transports, voies routières et travaux, seront immédiatement assurés par l’autorité préférablement interministérielle compétente en cette matière.
Agbéyomé Kodjo et son parti se sont également prononcés sur la question des réformes institutionnelles et constitutionnelles qu’ils qualifient de « serpent de mer ».

« La formation politique OBUTS regrette que la récente proposition de loi introduite à la Chambre parlementaire par des formations politiques issues de l’opposition parlementaire n’ait pas prospéré. La formation politique OBUTS incite les pouvoirs publics à ouvrir un dialogue constructif en vue de rassembler la diversité des approches et d’œuvrer ainsi au renforcement de la cohésion nationale. L’objectif étant la recherche de compromis tendant à parvenir à l’adoption d’un accord consensuel », écrit l’ancien Premier ministre du Togo.

Pour Obuts cette approche permettra au Togo d’agir sur les grandes tendances de l’avenir de la Nation, et ce faisant, de convoquer la responsabilité de chaque citoyen, au travail de redressement national.
M. Kodjo et son parti saluent par ailleurs la désignation de Faure Gnassingbé à la présidence tournante de la CEDEAO. Le parti félicite le dynamisme de la diplomatie togolaise, qui a contribué à restituer à la place de Lomé sa traditionnelle vocation à constituer un Carrefour des Grandes Rencontres Internationales.

« OBUTS exhorte le Président de la République à déployer ses meilleurs efforts afin que le Togo sur le plan du cheminement démocratique, soit exemplaire et devienne un modèle de référence. Il s’agit en l’espèce, d’une exigence de modernité politique qui majoritairement anime l’esprit communautaire », renseigne le communiqué du parti.

Au sujet du rapprochement annoncé entre CAP 2015 et un Regroupement de Six partis politiques de l’opposition, Obuts s’en réjouit et indique qu’il sera un acteur politique particulièrement attentif, relativement au contenu de la feuille de route et aux objectifs que s’assignera cette nouvelle alliance politique, pour ce qui regarde les grandes lignes politiques, les étapes politiques, l’orientation politique, la stratégie politique et le plan d’actions politiques qui seront mis en mouvement.
OBUTS propose également que des dispositions législatives portant moralisation de la vie publique soient consensuellement adoptées par l’Assemblée nationale afin que toutes celles et tous ceux qui exercent une responsabilité publique, soient dorénavant tenus de rendre compte.
Le parti fustige enfin la persistance de cas de "justice" populaire et demande aux pouvoirs publics d’agir.

Last modified on jeudi, 15 juin 2017 09:46

Facebook

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments