Breaking News

Klassou active le Conseil national de suivi de la décentralisation Featured

Written by  Mai 30, 2017

Mis en place par le président Faure Gnassingbé en début d’année, le Conseil national de suivi de la décentralisation (CNSD) s’est réuni mardi autour du Premier Ministre Sélom Klassou. C’est dans le cadre du premier atelier de cet organe composé de membres du gouvernement, de partis politiques, de têtes couronnées et acteurs de la société civile. A l’occasion, Sélom Klassou a indiqué qu’il est temps d’aller de l’avant sur la question de la décentralisation.

Le CNSD a pour mission de fixer les orientations pour la mise en œuvre de la décentralisation et veiller à leur cohérence avec les autres politiques sectorielles, proposer des mesures adéquates pour améliorer la mise en œuvre du processus de décentralisation et définir les mécanismes de coordination des acquis des partenaires techniques et financiers.
A ce sujet, le premier ministre togolais a déclaré à l’ouverture de la rencontre du CNSD que le gouvernement togolais est disposé à avancer dans le processus de décentralisation en compte de tous les acquis déjà engagés.
Qui dit décentralisation au Togo parle du renforcement de la démocratie représentative et participative, du transfert des compétences et des ressources et de leur gestion par les collectivités locales et d’une plus grande participation de la population aux activités économiques, sociales et politiques.
De même, les collectivités territoriales doivent être dotées de moyens pour la gestion efficiente de leur territoire, renforcer les capacités financières des collectivités et mettre en place un mécanisme de financement.
Et les attentes de la société togolaise sont très grandes pour le fait que depuis plus de trente, le pays n’a plus connu des élections locales.
En guise de réponse, le gouvernement entend opérationnaliser le du Fonds d’appui aux collectivités territoriales (FACT) en plus de la dotation de ces collectivités de patrimoine propre.

« Des stratégies endogènes de création de la richesse doivent être encouragées en vue de tonifier le système d’échelle de financement des régions, préfectures et communes », indique Sélom Klassou.

Pour le Premier Ministre, il est impérieux d’informer les citoyens, les sensibiliser et les former pour susciter leur adhésion et participation. Ce qui les amènera à prendre activement part à la décentralisation.

Last modified on mardi, 30 mai 2017 13:01

Facebook

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments