Breaking News
Agbeyome Kodjo Agbeyome Kodjo

Agbeyomé Kodjo va saisir le gouvernement sur l'inertie de Jean-Pierre Fabre Featured

Written by  Mar 26, 2017

Gabriel Agbeyomé Kodjo, le président de l’Organisation pour bâtir dans l’union un Togo solidaire (OBUTS) a abondé dimanche dans le même sens que Nicolas Lawson, le patron du Parti du renouveau et de la rédemption (PRR) et Jean Kissi, Secértaire général du CAR qui ont fustigé cette semaine le manque d’unité de l’opposition et l’inertie au niveau du Chef de file de l’opposition. M. Kodjo entend saisir le gouvernement pour que l’institution Chef de file de l’opposition œuvre dans l’intérêt de toutes les composantes de l’opposition.

L’opposition togolaise est décimée par les problèmes d’égos et par la recherche d’intérêts personnels et partisans. Plusieurs sont pressés de devenir président et oublient qu’il est impossible de combattre seul le régime en place et réaliser l’alternance.

Dans une lettre publique qu’il a adressée à ses pairs de l’opposition cette semaine, Nicolas Lawson a estimé qu’il est temps pour les leaders de l’opposition de taire leurs égos et leurs intérêts personnels et trouver une solution pour le bien-être du peuple.

« Nous avons lutté depuis quelques années pour le rassemblement de l’opposition. Nous avons fait l’expérience et le bilan que nous avons tiré, des gens ne l’ont pas compris. On ne peut pas seul vouloir lutter contre ce régime et penser triompher. Nous avons fait l’expérience du CST qui a été une vaste organisation citoyenne qui a démontré à prendre en compte les besoins de la population. Mais les ambitions personnelles et les surenchères ont fait éclater le CST », a répondu Agbéyomé Kodjo sur le sujet.

L’ancien Premier Ministre qui intervenait sur  Radio Pyramide indique par ailleurs que s’il y a une nouvelle organisation solide avec des gens sérieux qui ont des ambitions pour ce pays et non pour eux-mêmes, son parti militera avec eux.

Agbeyome Kodjo invite de ce fait le Chef de l’opposition togolaise à travailler avec toutes les composantes de l’opposition pour faire bouger les lignes. Celui qui dit lutter pour une amélioration des conditions de vie des togolais, une émergence de la démocratie togolaise une société de justice et de l’Etat de droit pense que rien ne sera possible dans la division.

Pour M. Kodjo, Jean-Pierre Fabre doit organiser l’opposition pour relever les défis liés aux réformes et aux élections qui s’annoncent. A ce sujet, il annonce une prochaine saisine du gouvernement sur le fonctionnement de l’institution Chef de file de l’opposition.

« … l’inertie du Chef de file de l’opposition profite à la majorité et donc la majorité ne va pas le réveiller pour qu’il vienne la gêner. Mais de toutes les façons, nous comptons saisir le gouvernement pour faire une proposition sur le dispositif de cette loi », promet le patron d’Obuts qui ajoute que tout pouvoir a besoin d’une opposition forte et responsable.

Agbeyomé Kodjo salue le démarrage de la phase des réparations des victimes des violences politiques intervenues au Togo, de 1958 à 2005. Il invite à prendre des mesures pour qu’il n’y ait plus de répétition pour causer d’autres torts. 

Sur le même sujet, M. Kodjo appelle la Commission des réformes à communiquer sur ses activités pour rassurer les populations afin de faciliter la réconciliation.

Le président d’Obuts a également abordé la question de la relecture du Code de la presse. Il pense que la relecture doit permettre aux acteurs de rendre la presse togolaise professionnelle et responsable.

Last modified on dimanche, 26 mars 2017 15:04
  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook