Payadowa Boukpessi Payadowa Boukpessi © Emmanuel PITA

Délégations spéciales: Gouvernement et opposition à couteaux tirés

Written by  Mar 05, 2017

Du 06 au 08 décembre 2016 s’est déroulé à Lomé, un atelier national sur la décentralisation. Un rapport de synthèse sur plusieurs points a sanctionné les travaux. Parmi ces points,  le renouvellement et la composition  des Délégations Spéciales avant la tenue des élections locales annoncées pour l’année 2018. Depuis quelques jours, le gouvernement est accusé de débaucher les militants de l’opposition dans les communes concernées. Mais le ministre Payadowa Boukpessi rejette les accusations et fustige la mauvaise foi des partis d'opposition.

L’ANC, la CDPA, le MRC, le MCD, etc. ne sont pas du tout d’accord avec la démarche de renouvellement de certaines délégations spéciales de commune ou de préfecture entamée par le ministre en charge de la décentralisation, Payadowa Boukpessi.

Dans ce processus, des militants de l’opposition ont été approchés dans certaines communes afin d’être membres de ces délégations en attendant l’organisation des élections locales.  

Dans une note publiée, le MCD de Mohamed Tchassona-Traoré indique que le point concernant le renouvellement et la composition des Délégations Spéciales avant la tenue des élections locales annoncées pour l’année 2018, n’a fait objet d’aucun consensus entre les participants.

 Le MCD a été surpris d’apprendre que le gouvernement d’une manière unilatérale, tente de contourner le manque d’accord encore moins de concertation avec les partis politiques, pour mettre en application une telle pratique au détriment de la grande attente des populations dans la mise en œuvre de la décentralisation, écrit Me Tchassona-Traoré qui s’insurge contre cette méthode peu orthodoxe.

Le parti, tout comme l’ANC, la CDPA et les autres, demande au gouvernement de sursoir à cette manœuvre qui  vise au débauchage des militants des partis politiques de l’opposition.

Réagissant à ces accusations, le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, Payadowa Boukpessi explique que la plupart des représentants locaux ne correspondent plus aux besoins. « Ils sont trop âgés ou trop peu nombreux dans certaine région pour mener à bien leur mission », a-t-il rappelé.

Le ministre demande à l’opposition de laisser ses militants apporter leurs contributions. « Pour une fois qu’ils peuvent apporter leurs contributions, ils devraient être satisfaits. Mais tout porte à croire qu’ils veulent encore choisir leurs militants à Lomé » s’est indigné le ministre qui accuse l'opposition de mauvaise foi.

Last modified on dimanche, 05 mars 2017 00:58
  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook