Les jeunes entrepreneurs et les contours du label 'Made in Togo'

Written by  Juil 28, 2016

S'il est possible de se lever un petit matin et donner le nom de Made in Togo à une foire ,cela n'est  pas le cas  pour des jeunes entrepreneurs qu'ils veulent avoir un label "Made in Togo" afin de s'imposer sur le marché international. C'est ce que le promoteur de la première édition de la Foire Made in Togo et les siens ont fait comprendre aux exposants jeudi à travers une conférence débat.

 

Nombreux sont-ils à exposer depuis le 22 juillet à la Foire Made in Togo au CETEF Togo mais peu seulement savent que pour avoir le label Made in Togo, il faut observer un certain nombre de démarches.

" Nous avons voulu ce matin montrer à nos jeunes entrepreneurs que pour arriver à s'imposer sur le marché international voire national il faut obligatoirement observer des normes mises en vigueur", a expliqué Johnson Kuéku-Banka. 

A l'occasion, des experts nationaux de labellisation des produits togolais sont venus entretenir les jeunes. Selon les conférenciers avant d'avoir un label made in Togo, apte à être incontournable sur le marché international, il faut que des normes soient respectées. Au terme leurs présentations, il a été déduit que pour s'imposer sur le marché extérieur, le produit fabriqué doit respecter les normes de qualité, d'emballage et des normes scientifiques entre autres. 

" Il ne peut y avoir de productions concurrentielles qui ne respectent pas les normes standards préétablies", ont maintes fois lancé les conférenciers au rang desquels Boukari Loukoumanou, Conseil en propriété industrielle qui en dehors de cette conclusion trouve que  la question de la labellisation des produits togolais doit être plus une préoccupation du gouvernement.

Dans sa communication sur le concept du label made in Togo, M. Boukari allègue que c'est plutôt l'Etat qui devrait en principe susciter chez les Togolais cette envie de voir les produits nationaux labellisés et non une entité comme le CETEF Togo. 

Du côté des participants, le message est bien passé et des dispositions pour être dans ces conditions vont commencer à être réunies bientôt. 

" Je comprends maitenant que  pour avoir du poids sur le marché international il faut nécessairement  respecter un certain nombre de normes. Et je peux vous assurer déjà que nous n'allons plus tarder à nous mettre dans le bain", a indiqué un des participants. 

Pour rappel, parallèlement au désir de faire valoir les produits togolais à l'étranger, il vient d'être mis sur pied une Centrale d'achat et de vente des productions locales.

Intitulée CAJENT, cette centrale a été présentée mardi au public de la Foire Made in Togo qui continue par  battre son plein au CETEF Togo jusqu' au 02 août prochain.

Last modified on vendredi, 29 juillet 2016 13:34

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook