Breaking News
Edem Amoussou Edem Amoussou

Appel pour la suppression de l’IMF, l’impôt qui tue l'opérateur économique

Written by  Juil 15, 2017

Le cinquième acte du vendredi de la fiscalité s'est déroulé vendredi dernier à Lomé et la séance du jour a porté sur l'impôt sur le revenu des personnes physiques (IRPP) catégorie bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Les formateurs appellent l'autorité fiscale à plus de justice fiscale demande aux citoyens et aux opérateurs économiques de se mobiliser pour obtenir la suppression de l'impôt minimum forfaitaire (IMF).

L'IRPP entendu impôt sur le revenu des personnes physiques comme son nom l'indique touche directement la bourse du contribuable et sa catégorie BIC, comme l'indique aussi son nom est un impôt prélevé sur les bénéfices. Il est destiné aux industriels, aux commerçants et aux artisans.
Mais, font remarquer les formateurs, l'État ayant devoir et obligation de faire croître son butin n'exonère pas le contribuable en cas de perte. Il lui fait payer l'impôt minimum forfaitaire (IMF), qui est imposé à 1% du chiffre d'affaire. En bref le contribuable en perte doit quand-même à l'autorité fiscale. Une situation qui clairement est fort désobligeante à l'opérateur économique.

"Cet impôt-là à véritablement parler vient tuer l'opérateur économique. Parce que ce taux de 1% que vous fassiez bénéfice ou pas c'est la loi qui le prévoit et vous devez le payer à tout prix", a déclaré le consultant en comptabilité et audit du cabinet CAECO-FISC, Edem Amoussou.

C'est pourquoi, il appelle les contribuables sous le poids de cette loi à œuvrer pour sa suppression.

"Les acteurs économiques doivent s'unir pour faire supprimer l'IMF car cela relève seulement du secret et de la compétence du législateur qui peut décider un jour qu'il soit élevé" a-t-il expliqué.

M. Amoussou lance par ailleurs un appel à l'Etat à prendre conscience de cet impôt qui à tort pénalise le contribuable et de l'absence de son soutien vis-à-vis des entreprises.

"L'État doit créer une cellule pour recenser toutes les inquiétudes des entreprises", a-t-il émis.

Last modified on samedi, 15 juillet 2017 23:20

Facebook

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments