Breaking News
MIRAMBEAU
Victor Adodo, le Président de l'ASOZOF Victor Adodo, le Président de l'ASOZOF

Victor Adodo prend la tête de l’ASOZOF et annonce ses chantiers Featured

Written by  Mai 03, 2017

L’Association des sociétés de la zone franche du Togo (ASOZOF) a un nouveau bureau. Le nouveau bureau présidé par Victor Adodo a été élu au cours d'une Assemblée générale extraordinaire tenue suite à la démission d'Ali AUJEIJ qui avait pris la suite de Laurent Tamegnon, devenu Président du Conseil national du Patronat du Togo (CNP-Togo).

Le nouveau bureau se donne plusieurs objectifs à la tête de l’association. Le principal de ces objectifs pour Victor Adodo, qui veut tisser sa corde au bout de l’ancienne laissée par Laurent Tamegnon, est de faire connaître davantage l’ASOZOF.


« Le grand chantier c’est de faire en sorte que l’ASOZOF soit visible dans ses actions vis-à-vis du gouvernement et à l’extérieur du pays. Nous sommes une association de toutes les sociétés industrielles de la Zone Franche et quand on parle d’industrie, c’est de nous qu’il s’agit parce que nous représentons la majorité des industries du Togo. Nous devons nous afficher en faisant des actions humanitaires et sociales », a confié Victor Adodo qui ne cache pas sa joie.


Souvent décriée par les organisations de la société civile et les médias pour mauvais traitement des travailleurs, la Zone Franche togolaise reste toutefois l’un des secteurs pourvoyeurs d’emplois dans le pays. Pour Victor Adodo, l’Association a pris plusieurs initiatives visant à améliorer la situation des employés avec l’application effective de la Convention collective interprofessionnelle.


« Les sociétés de la Zone Franche ont été les premières à appliquer les dispositions de cette convention. Toutes les sociétés du secteur ont adhéré à l’idée de déclarer leurs personnels à la Caisse de sécurité sociale. Toutes les sociétés ont leurs employés au-dessus du SMIG. Il sera maintenant question de communiquer sur toutes ces actions de notre association », indique M. Adodo.


Le nouveau président de l’ASOZOF salue également la démarche de cette organisation patronale qui a permis de déplafonner la grille salariale de la Zone Franche permettant ainsi aux anciens de la zone de bénéficier des augmentations substantielles de leurs salaires jusqu’à la retraite.


« Je vais me baser sur cet acquis de mes prédécesseurs pour bâtir un futur meilleur pour nos employés. Si l’employé n’est pas bien traité, les sociétés n’auront pas un bon rendement », a-t-il dit.


M. Adodo avance qu'au niveau de sa propre société (NOSITO Sarl) par exemple, le déplafonnement de la grille est effectif, les primes sont accordées aux employés lors des fêtes notamment celle du 1er mai.
Victor Adodo invite le gouvernement togolais à créer réellement un climat d’investissement pour que des investisseurs puissent venir faire les affaires au Togo. Le Président de l’ASOZOF relève que des investisseurs ont du mal à venir actuellement au Togo à cause de la pression fiscale sur les entreprises à travers l’Office togolais des recettes (OTR). Il pointe également du doigt, la non-protection des entreprises de la Zone Franche.


« Nous produisons au Togo ici mais la voie est encore libre pour les importateurs. Il n’y a pas un barrage pour les importateurs afin de promouvoir le développement de nos sociétés. Je lance un appel au gouvernement pour qu’il nous protège et promeuve un bon climat des affaires », a indique Victor Adodo qui remercie le gouvernement et le président Faure GNASSINGBE pour le geste particulier qu'il a fait au début de l'année pour attirer de nouveaux investisseurs.

« Je lance également un appel à tous mes collègues pour qu'ils fassent preuve de bonne conduite afin que notre association ait une image  exemplaire au sein du secteur privé  togolais », a-t-il conclu.

Rappelons que la Zone Franche togolaise compte actuellement plus de 64 entreprises.

Last modified on mercredi, 03 mai 2017 20:41
SCHOOL ASSUR
  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook

Fermer