Breaking News

Une salle de marchés pour la vulgarisation de la culture boursière

Written by  Mar 14, 2017

L’Antenne nationale de Bourse du Togo (ANBT) de la Bourse régionale des Valeurs mobilières (BRVM) a ouvert mardi à l’ESAG-NDE, une salle de marchés. La cérémonie a été présidée par Birahim Diouf, le Directeur du Département des études, de la stratégie et du Développement du marché de la BRVM, en présence de Bertrand Bodet Directeur de l’ANBT et de la sœur Pauline Kisita Suka, la Directrice générale de l’ESAG-NDE.

L’inauguration de la salle permettra de reproduire un environnement réel d’une place financière qui donne la possibilité aux étudiants de s’exercer à des cas pratiques de négociations à parti d’un logiciel de simulation boursière. Ce qui représente une plus-value dans leur apprentissage.

« Cette salle de marché permettra une mise en situation encadrée par des enseignants-chercheurs et des professionnels de la finance de marché pour aider nos jeunes à acquérir une expérience solide et une bonne connaissance des outils professionnels », a expliqué la sœur Pauline Suka.

La Directrice générale de l’ESAGE-NDE pense que les étudiants pourront également développer une culture boursière afin de mieux participer par ce biais à la création de la richesse.

Du côté de la BRVM, on estime que l’initiative s’inscrit dans le cadre de la politique de développement dont l’une des actions stratégiques consiste en la vulgarisation de la culture boursières par la formation, en offrant aux grandes écoles, universités et instituts supérieurs de formation des pays de l’UEMOA, un accès à son système de négociation.

« … Nous croyons que cette salle de marchés installée aujourd’hui à l’ESAG-NDE contribuera à accompagner les programmes de formation en finance et en entrepreneuriat en tant qu’outils didactique pratique », a déclaré Birahim Diouf qui représentait le Directeur général de la BRVM.

En ce qui concerne la BRVM, il faut dire qu’elle enregistre des performances ces dernières années. En effet, la capitalisation du marché des actions a doublé en 5 ans, passant de 3177 millions de Fcfa en fin 2011 à 7 706 milliards au 31 décembre 2016. De même, le marché obligataire a suivi la même tendance pour atteindre une capitalisation de 2509 milliards au 31 décembre 2016.

Quant au volume des transactions, il a plus que quintuplé entre 2011 et 2016, sous l’effet conjugué du passage à la cotation en continu, de la baisse des tarifs et des retombées des actions de promotion auprès des émetteurs potentiels et des investisseurs régionaux et internationaux.

Depuis 2015, la BRVM a raflé plusieurs distinctions. En 2016, elle a été reconnue comme la bourse la plus innovante. Elle a également réussi à intégrer l’indice international « MSCI Frontier Markets index ».

Facebook

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments