Breaking News
Marcel de Souza et Robert Dussey Marcel de Souza et Robert Dussey © Emmanuel PITA

CEDEAO: Dussey et de Souza détaillent les ambitions de Faure Gnassingbé Featured

Written by  Juil 07, 2017

L’on en sait un peu plus sur les différents chantiers du Président togolais, Faure Gnassingbé élu le 4 juin dernier à la présidence en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). L’agenda de Faure Gnassingbé à la tête de l’organisation a été détaillé vendredi en conférence de presse par le ministre togolais des affaires étrangères de la coopération et de l’intégration africaine, Robert Dussey et le président de la commission de la CEDEAO, Marcel de Souza.

Durant son mandat à la tête de la CEDEAO, le chef de l’Etat togolais compte œuvrer pour permettre à l’organisation redynamiser son Programme d’intégration régionale. Il sera question de tout mettre en œuvre pour lever les obstacles à la libre circulation des personnes et des biens ; mettre en application le protocole relatif à la libre circulation des personnes, du droit de résidence et d’établissement. Il se sera mis en place la carte d’identité biométrique ainsi que la suppression des barrières non tarifaires et la mise en œuvre du tarif extérieur commun de la CEDEAO.
Le second axe de l’agenda de Faure Gnassingbé porte sur la paix, la sécurité régionale et le renforcement de la démocratie. Dans ce sens, des actions seront déployées pour la résolution de la crise en Guinée Bissau notamment en encourageant le respect et la mise en œuvre de l’Accord de Conakry. Les prochaines élections au Libéria ainsi que la relance économique et la stabilisation de la Gambie sont également prévues.
Pour la réforme institutionnelle de la CEDEAO, les travaux du comité ministériel ad hoc pour la réduction du nombre de commissaires, de juges et de députés.

Les grands chantiers initiés par le Togo

Au cours de la conférence le ministre Robert Dussey a annoncé des initiatives qui vont redynamiser la CEDEAO dans le cadre de la présidence du Togo.
Il indique qu’il est prévu une réunion sur «la libre circulation des personnes dans l’espace CEDEAO ». Le but est de contribuer à l’effectivité de la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace CEDEAO.
Le Prof Dussey a détaillé également l’idée d’un sommet extraordinaire sur «la paix et la lutte contre l’extrémisme violent». La sous-région est en proie à des attaques terroristes depuis quelques années et ces attentats ont des répercussions sur les plans politique, économique, socio-psychologique et géopolitique. La région se doit d’agir de manière urgente pour répondre et lutter contre ce fléau aux conséquences incalculables. D’où le sommet initié par le Togo.
Sur le plan économique le Togo compte également organiser un « Forum économique entre la CEDEAO » pour réfléchir à des partenariats pouvant permette à l’organisation la réalisation de ses chantiers d’infrastructure et de mise en place d’équipements socioéconomiques.

La dernière initiative togolaise est la mise en place d’un système de santé efficace en Afrique de l’Ouest afin de garantir une vie meilleure et de préserver les citoyens ouest-africains d’éventuelle crise sanitaire.

« Le Président Faure Gnassingbé a pris son mandat à un moment décisif de la CEDEAO. Nous souhaitons qu’au cours de son mandat on redynamise l’organisation pour atteindre les objectifs fixés par les pères fondateurs… Qu’on dise que le Togo a été un pays fondateur ais que ‘est encore le Togo qui a donné une nouvelle impulsion à la CEDEAO » a déclaré Marcel de Souza.

Last modified on samedi, 08 juillet 2017 12:51

Facebook

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments