Breaking News

Les diplomates posent les jalons d’une communauté de destin pour l’humanité à Lomé Featured

Written by  Avr 29, 2017

Le Club Diplomatique de Lomé (CDL) a tenu vendredi sa 2e conférence de l’année 2017. La session modérée par Me Jean Degli a été présidée par le ministre togolais des affaires étrangères, le Prof Robert Dussey en présence de l’ancien Premier Ministre togolais, Edem Kodjo. L’orateur du jour, Liu Yuxi, ambassadeur de Chine au Togo a entretenu l’assistance sur le thème : « Construire une communauté de destin pour l’humanité ».

C’est depuis 2012 que ce concept de communauté de destin pour l’humanité a fait son apparition dans la vie internationale. Elle continue de façonner une nouvelle approche en matière de gouvernance mondiale, donnant lieu à des propositions et des mesures pour soutenir une croissance inclusive et un développement solidaire, notamment dans les pays africains.
Dans son développement, Liu Yuxi indique que le développement en commun fait partie du concept « communauté de destin pour l’humanité » et est aussi un moyen pour favoriser sa construction.


« D’une manière générale, cette nouvelle approche dans les relations de coopération soutient qu’un pays, dans la recherche et la protection de ses propres intérêts, doit tenir compte des préoccupations légitimes des autres pays et partant de cela, en poursuivant son développement national, il promeut le développement commun de tous les pays », a expliqué M. Liu.


Pour le diplomate chinois, la construction d’une communauté de destin est une approche qui tient compte de l’évolution et de la transformation de l'ordre international en indiquant une voie, une formule et un plan pour le développement de la société humaine.
Et dans un monde en pleine mutation et qui fait face à de nombreux défis, Liu Yuxi estime que construire une communauté de destin revient à promouvoir un développement partagé et gagnant-gagnant.
La construction de la communauté de destin se résume selon lui, en 5 points que sont : le développement d’un partenariat sur la base du principe d’égalité, de la concertation et de la compréhension mutuelle ; la création d’une architecture de sécurité ; la recherche d’un développement ouvert, innovant, inclusif et bénéfique à tous ; la promotion des échanges et l'enrichissement mutuel ; et enfin, la construction d’un écosystème respectueux de la nature et favorable au développement vert.


« Ces 5 points expliquent globalement le contenu de la communauté de destin pour l’humanité ; ils sont complémentaires l’un et l’autre et forment un bloc uni et complet », a précisé Liu Yuxi.


Le conférencier a souligné quelques caractéristiques de la communauté de destin. Il s’agit de l’égalité, de la primauté de la paix, de l’inclusivité, de l’approche globale.


La Chine et la construction de la communauté de destin


Liu Yuxi indique que le concept de communauté de destin pour l’humanité est le fondement de l'idéologie et la culture traditionnelle de la Chine comme la paix, la fraternité universelle, la cohabitation harmonieuse entre l’humanité et la nature.


« L’essentielle de ces valeurs est le crédo de la politique étrangère chinoise qui se résume à l’indépendance, la coexistence pacifique, le bénéfice mutuel et gagnant-gagnant, l'ouverture, et la construction d'un monde harmonieux, tout en reflétant l’aspiration et la poursuite du développement et du progrès de tous les peuples du monde », a relevé le diplomate.


M. Liu avance que la coopération sino-africaine repose sur le principe de communauté de destin avec le récent engagement de la Chine à investir 60 milliards de Dollars US en Afrique dans les prochaines. Il indique de ce fait que la coopération sino-africaine se repose sur le principe « L'Afrique propose, l'Afrique approuve, l'Afrique dirige ».
A la fin de son intervention, l’ambassadeur de Chine au Togo a souhaité que le Togo, l'Afrique, la Chine et tous les pays partenaires réalisent le développement et la prospérité en commun afin de partager un futur meilleur dans une communauté de destin pour l’humanité.
L’ancien Premier ministre togolais, Edem Kodjo a souhaité que l’Afrique s’inspire de l’exemple de développement de la Chine qui est basé essentiellement sur le travail pour sortir de la précarité. Pour l'ancien Secrétaire général de l'Organisation de l'Unité Africaine (OUA), la communauté de destin est un objectif à poursuivre à tout prix et ne saurait être considérée comme une illusion.
Abondant dans le même sens, le Chef de la diplomatie togolaise, Robert Dussey a souhaité que les pays africains aient de la vision et travaillent dans l’ordre et la discipline.


« Pour être la chine de demain, il faut travailler… Cela permettra à l’Afrique d’être au-devant de l’histoire au lieu de continuer à être à la remorque de l’histoire », a préconisé le Prof. Dussey.

Last modified on samedi, 29 avril 2017 11:57
SCHOOL ASSUR
  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook

Fermer