Dussey préconise les PPP pour développer les infrastructures en Afrique Featured

Written by  Mar 13, 2017

Le ministre togolais des affaires étrangères, Robert Dussey a ouvert lundi à Lomé, la première session ordinaire du comité technique spécialisé sur les transports, le  tourisme et l’énergie de l’Union africaine (UA). Cette session de trois jours regroupe des experts des différents pays africains et se déroule en prélude à la session des ministres.

Organisée en collaboration avec la Banque africaine de développement (BAD), la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique et le gouvernement togolais, la réunion de Lomé permettra d’explorer des pistes de financement des infrastructures en Afrique.

En effet, les politiques d’infrastructures telles que menées actuellement dans plusieurs pays africains peinent à assurer le développement du continent. Devant ce constat unanime, il est nécessaire des mécanismes de financement innovants outre que l’endettement. Il est clair que les pays ne peuvent s’endetter éternellement, même via des prêts concessionnels.

La session des experts qui s’est ouverte lundi pour trois jours permettra d’explorer des toutes les possibilités afin de proposer aux ministres des solutions concrètes. 

Mais déjà, le ministre des Affaires étrangères togolais, Robert Dussey a une idée. A l’ouverture des travaux experts, le professeur a préconisé de recourir aux partenariats public-privé (PPP).

« La mauvaise la qualité des infrastructures en Afrique, notamment en matière d’alimentation électrique, en eau, en routes et en nouvelle technologie coûte à chacun de nos pays deux points de croissance chaque année et réduit la productivité de 40% », a rappelé le ministre.

La rencontre est placée sous le thème : « Financer les infrastructures en Afrique ». Les propositions des experts seront examinées le 17 mars prochain lors de  la cession des ministres.

 

Last modified on lundi, 13 mars 2017 17:24
  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook