Breaking News
Didier A.

Didier A.

C’est du 16 au 20 octobre 2017 prochains que se déroulera le sommet Afrique-Israël. Et la diplomatie togolaise est aux manettes de la mobilisation depuis quelques mois. Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou apporte désormais du sien afin d’avoir du beau monde à Lomé lors de ce rendez-vous. Présent à Monrovia dimanche avec une forte délégation de 200 personnes, M. Netanyahou a invité les pays de la CEDEAO à faire massivement le déplacement de Lomé pour participer au sommet.

« Ce choix porté sur le Togo et sur ma modeste personne, je l’accepte humblement. Je l’accepte non seulement avec honneur et fierté aussi et surtout avec responsabilité et détermination. Je saisis cette occasion pour vous exprimer, au nom du peuple togolais et du gouvernement togolais, toute ma gratitude et toute ma reconnaissance pour la confiance sans cesse renouvelée que vous n’avez cessé de nous témoigner. Cette confiance s’est récemment manifestée par la désignation du Togo pour superviser la coordination de la riposte régionale contre la maladie à virus Ebola. Elle se manifeste encore aujourd’hui à travers mon élection à ce rôle très important de coordination et d’orientation qu’est celui de président en exercice de la CEDEAO ». C'est la première déclaration du président togolais, Faure Gnassingbé, porté dimanche à la tête de la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de la CEDEAO.

Ce n’était plus arrivé depuis la victoire 5-0 face à Djibouti lors de la dernière journée des éliminatoires de la CAN 2017 et lors des matchs amicaux contre le Mozambique et l'Ouganda en octobre 2016. Depuis, l’équipe nationale de football du Togo n’a pour meilleur résultat à son actif qu’un match nul contre la Côte d’ivoire à la CAN en janvier et un autre contre la Libye en Mars dernier. Le reste n’a été que des défaites répétées. Mais dimanche, l’équipe remodelée de Claude Leroy a renoué avec la victoire. Ce sont les Comores qui passent à la trappe à la Marseille.

Nous sommes aujourd’hui le 3 juin 2017 et il y a exactement 10 ans que la délégation de l’équipe nationale togolaise en Sierra Leone dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2008 a connu l’effroyable drame qui s’était produit à l’Aéroport de Lungi dans la Banlieue de Freetown.

En juin 2010 c’était le mouvement contraire. Plusieurs militants de l’Union des Forces de Changement (UF) avaient vidé le parti. Mais sept ans après, un collectif annonce le retour à la maison et sollicite par la même occasion, le pardon de Gilchrist Olympio.

Mise en œuvre depuis juillet 2015, la phase 2 du Projet éducation et renforcement institutionnel (PERI-2) est à mi-parcours. En vue de faire le point de ce qui a été fait jusque-là et ce qui reste à faire pour atteindre les objectifs du projet, ses différentes composantes sont soumises à l’examen jeudi à Lomé.

Tout le Togo était en mode reboisement ce jeudi 1er juin, journée nationale de l’arbre. Le Premier ministre et son gouvernement ont montré la voie à suivre. Sélom Klassou  a planté un Senna siamea à la devanture de l'agence CEET de Kegue, situé en bordure du grand contournement. L'Université de Lomé et d'autres structures n'étaient pas du reste.

« la désignation à la tête de la Communauté, d’un Chef d’Etat, coutumier des coups de force de tout genre et de surcroît réfractaire à toute réforme politique et électorale devant favoriser la promotion de telles valeurs, est un danger pour la poursuite des efforts de démocratisation des pays membres et risque de discréditer l’ensemble de la Communauté ».

Facebook

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments