Breaking News
MIRAMBEAU
Didier A.

Didier A.

Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Yark Damehame a de nouveau fait le bilan de la marche de l’ultime avertissement de l’opposition. Globalement, tout s’est bien déroulé à Lomé comme en région. Le Colonel Yark demande aux leaders de l’opposition de tout mettre en œuvre pour que la « marche de la colère » prévue ce jeudi se déroule pacifiquement.

Pendant que l’opposition manifeste dans les rues à travers le pays pour exiger le retour à la constitution de 1992 ou son départ du pouvoir, le Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé recevait tranquillement plusieurs personnalités au Palais de la Présidence. Il a respectivement reçu les Présidents des Assemblées nationales de Madagascar, de la Guinée Bissau et du Mali.

Les leaders de l’opposition togolaise se félicitent de la réussite de la « marche d’avertissement » qu’ils ont organisée mercredi sur toute l’étendue du territoire togolais. La mobilisation est de nouveau impressionnante dans les différentes villes notamment à Dapaong et à Sokodé. A Lomé, l’opposition salue une foule impressionnante et appelle le gouvernement à tirer toutes les conséquences en ce qui concerne les revendications.

Les natifs de la localité d’Assahoun (52 km de Lomé) se mobilisent pour la cause du milieu. Sur l’initiative de Délali Zognrah, l’Association Nouvelle Génération, qui rassemble les ressortissants de la localité ont mené le week-end dernier des activités sociales et ludiques au profit des élèves et écoliers d’Assahoun. Plus de 25 élèves et écoliers ont ainsi bénéficié des kits scolaires pour la rentrée.

Le bilan du braquage perpétré mardi au Grand Marché de Lomé, dans les parages de la Pharmacie populaire sur l’avenue Sylvanus Olympio, s’est alourdi. Le bilan définitif donné par le ministre de la sécurité et de la protection civile, Yark Damehane fait état de 5 morts et 11 blessés.

La ville de Lomé retient actuellement son souffle après un braquage à mains armées qui s’est produit peu avant 13 heures GMT au Grand Marché de la capitale. On signale au moins 2 braqueurs tués mais également de nombreux blessés parmi des passants.

C’est dans une déclaration des députés de l’opposition togolaise que l’on a appris lundi que 410. 000 FCFA avaient été ajoutés aux indemnités des parlementaires. Les députés issus des partis membres de la coalition de l'opposition togolaise ont indiqué ne pas comprendre cette augmentation. Certains ont même parlé d’une tentative de corruption et les réseaux sociaux s'enflamment. Les autorités togolaises s’expliquent.

L’opposition togolaise organise mercredi et jeudi à Lomé ainsi qu’à l’intérieur du pays, de nouvelles manifestations publiques. La manifestation organisée pour commémorer le soulèvement populaire du 5 octobre crée déjà les premières incompréhensions entre le gouvernement et l’opposition.

SCHOOL ASSUR
  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook

Fermer