Breaking News
MIRAMBEAU
Didier A.

Didier A.

La plateforme des réseaux Social Watch d’Afrique de l’ouest (SWAO) se prononce sur la crise sociopolitique qui secoue le Togo depuis quelques semaines. Le réseau en cours de mise en place demande aux parties prenantes de la crise de chercher des solutions à travers le dialogue.

Le spectaculaire braquage survenu mardi dernier à Lomé et qui a fait au total 5 morts et 11 blessés suscite encore des réactions. La dernière en date est celle du Groupe des ambassadeurs et Chefs de missions diplomatiques africains accrédités au Togo.

L’Organisation pour bâtir dans l’Union un Togo Solidaire (OBUTS) réagit suite au communiqué conjoint de l’Union Africaine, la CEDEAO et de l’ONU relativement à la crispation politique au Togo. La formation politique présidée par Agbeyome Kodjo salue la volonté et la mobilisation de la communauté internationale d’accompagner le Togo vers une sortie de crise pacifique. Elle appelle le régime a abandonné la voie du référendum pour rechercher le consensus au Parlement.

Le chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé, également président en exercice de la CEDEAO a ouvert jeudi les travaux du Forum des Premières dames de l’organisation sous régionale. La cérémonie s’est déroulée à Niamey en présence du président nigérien, Issifou Mohammadou.

Le ministre togolais de la sécurité et de la protection civile, Yark Damehame a condamné jeudi les actes de vandalisme auxquels se sont livrés plusieurs manifestants de l’opposition qui exprimaient leur « colère ». Faisant le point de la « marche de colère » de la coalition de l’opposition, le Colonel Yark a exprimé les regrets du gouvernement à l’endroit des citoyens qui ont été victimes de ces actes. Il annonce qu’un procès-verbal sera dressé et envoyé au Parquet.

Les forces démocratiques togolaises ont réagi jeudi suite au communiqué conjoint de la CEDEAO, de l’Union Africaine (UA) et du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel. Dans un communiqué diffusé jeudi, la coalition de l’opposition togolaise a fait part de son étonnement et de son indignation à la lecture du communiqué et dénonce une incohérence de la part de ces organisations.

Au détour d’un déplacement qu’ils ont effectué mardi dernier au Burkina-Faso, le ministre togolais de la fonction publique, Gilbert Bawara et son collègue de la sécurité, Yark Damehame ont rencontré la presse burkinabè. Les débats ont porté sur la crise politique que traverse le Togo. Les deux ministres ont préalablement été reçus par le ministre burkinabè des Affaires étrangères burkinabè, Alpha Barry et le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

De nombreux togolais ont répondu mercredi à l'appel de la coalition des forces démocratiques  de l'opposition pour réclamer le retour à la Constitution de 1992, le vote de la diaspora et la libération des manifestants détenus. Tous les leaders de la coalition étaient présents à cette manifestation dont Tikpi Atchadam, le président du PNP qui retrouve la foule après son absence lors des manifestations des 20 et 21 septembre dernier.

SCHOOL ASSUR
  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook

Fermer