En Egypte, deux attentats kamikazes contre des églises coptes ont fait au moins 44 morts à Alexandrie et à Tanta dans le delta. Des attentats revendiqués par le groupe armé Etat islamique. Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a immédiatement décrété l’état d’urgence. A Lomé, la condamnation est vive et l’ambassade égyptienne a ouvert un livre des condoléances.

Après Faure Gnassingbé, c’est le tour de son Chef de Fil de l’Opposition d’exprimer sa compassion au peuple ivoirien victime d’une attaque terroriste le dimanche dernier. Dans un courrier adressé au Président du pays, Jean Pierre Fabre apporte son soutien aux familles endeuillées tout en condamnant cette attaque qu’il qualifie « d’acte ignoble et lâche ».

Au regard de l’environnement sécuritaire de notre sous-région et suite aux récentes attaques terroristes de Bamako, Ouagadougou et du Grand-Bassam en Côte d’ivoire, les autorités togolaises ont décidé de monter la garde au niveau de l’armée togolaise et de mettre les unités d’élite en alerte maximale. Un nouvel exercice militaire s’est déroulé dans ce sens samedi à Lomé.

Dans le contexte actuel fait de menace d’attaques terroristes dans la sous-région ouest-africaine, le gouvernement togolais monte la garde partout pour faire face à toute éventualité. Dans ce sens, le ministre de la sécurité et de la protection civile, Yark Damehame a rencontré jeudi les responsables des sociétés privées de gardiennage et de surveillance.

L'Action des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture Togo (ACAT-Togo) semble avoir les astuces qu'il faut pour contrecarrer le terrorisme. L'association dirigée par Sœur Amélie de Souza a essayé d'égrener ces différentes astuces mercredi au cours d'une table ronde qu'elle a organisée à Lomé.

« Culture de la paix désarmement : gage du développement durable en Afrique ». C’est sous ce thème que le PNUD et l’UNREC ont tenu une conférence mercredi à Lomé dans le cadre de la journée mondiale de la paix. C’est Pius Agbetomey, le Ministre de la Justice qui a présidé la rencontre en présence des représentantes du PNUD et de l’UNREC.

Au micro de RFI mardi, le ministre togolais des affaires étrangères, Robert Dussey est revenu sur la question de la menace terroriste qui pèse sur le Togo et des efforts déployés par le gouvernement pour assurer la sécurité des citoyens. Le ministre a essentiellement abordé le sommet du 15 octobre prochain à Lomé et son enjeu primordial qui est l'adoption d'une charte sur la sécurité maritime et le développement en Afrique.

C’est en présence du Premier ministre, Komi Sélom Klassou, du Président de l’Assemblée nationale, Dama Dramani, des membres du gouvernement et des représentants d’autres confessions religieuses que les musulmans du Togo ont dit la grande prière de Ramadan mercredi au Stade de Kégué. 

Les ministres en charge de la sécurité dans les huit pays de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) ont clôturé le 27 Mai 2016 à Abidjan en Côte d’Ivoire, une rencontre portant sur la question du terrorisme qui menace la sous-région. Il faut se féliciter de cette initiative, car quatre pays sur huit en ont déjà été victimes, le Niger, le Mali, le Burkina et la Côte d’Ivoire, auxquels s’ajoute le Nigéria de l’espace CEDEAO. Le Sénégal a de son côté déjà procédé à des arrestations de personnes liées aux réseaux djihadistes d’AQMI ou de l’Etat Islamique. Seuls le Bénin, la Guinée Bissau et le Togo, n’ont à ce jour pas connu d’actions directes liées à ces menaces.

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook