Breaking News

Le chef de la délégation de l’Union Européenne au Togo, Nicolas Berlanga-Martinez et le ministre togolais de l’économie et des finances, Sani Yaya ont paraphé mardi à Lomé le décaissement d'appui budgétaire de 10 millions d'euros, soit plus de 6,5 milliards de francs CFA au Togo. Un décaissement qui est la conséquence de l'engagement aux réformes souscrit par les autorités togolaises et qui s'est traduit par la signature d'un nouveau programme avec le FMI le 5 mai passé.

La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a fait le point de la situation des comptes extérieurs du Togo de l'année 2015 jeudi à Lomé. Le pays a enregistré un déficit courant estimé à 13,1% du PIB.

En marge de la réunion annuelle de la Banque islamique de développement (BID) qui se tient actuellement à Djeddah, un accord financier a été signé avec les responsables de cette institution bancaire par le ministre togolais de l’Economie et des Finances, Sani Yaya qui participe aux travaux.

C'est la fin du mandat du rwandais Henry Gaperi à la tête de l'Office Togolais des Recettes (OTR). Limogé le week-end dernier par le gouvernement, l'ex Commissaire Général de l'Office a passé le témoin mardi à son successeur Kodjo Adedze qui s’installe pour une mission claire : desserrer l’étau fiscal. 

15,5 millions d'euros, soit plus de 10 milliards de francs CFA, c’est le montant de l’aide budgétaire que l’Union européenne a décaissé en décembre 2016 aux autorités togolaises. Le décaissement fait suite à l'analyse des progrès dans la gestion des finances publiques. Selon la délégation de l’Union Européenne au Togo, l’appui est aussi la conséquence de l'engagement aux réformes souscrit par  le Togo via la prochaine signature du programme avec le FMI. 

Les réformes pour l’amélioration des Affaires au Togo se poursuivent. Il vient  d’adopter à cet effet  d’importantes reformes  au profit du secteur privé pour alléger les conditions de création et d’exercice des activités économiques. Ces réformes portent sur la création d’entreprise, l’obtention du permis de conduire, l’exécution des contrats/ règlement des litiges, transfert des titres de propriété et le payement des impôts.

La mission entamée le 5 janvier dernier par le Fonds Monétaire international (FMI) au Togo s’est achevée ce mercredi. L’équipe dirigée par Cemile Sancack est parvenue à un accord de 238 millions avec les autorités togolaises dans le cadre d’un programme au titre de la Facilité Elargie de Crédit (FEC).

L’assemblée nationale togolaise a approuvé mardi la loi de finances 2017. Le budget s’équilibre en recettes et en dépenses à 1.227,4 milliards de francs CFA, soit une progression de 21,61% par rapport au budget initial de 2016 et de 5,9% par rapport au collectif budgétaire 2016. Selon Sani Yayi, le ministre de l’économie et des finances, le budget va permettre au gouvernement de poursuivre la mise en œuvre de sa politique de développement.

Les députés togolais ont voté jeudi la loi de finances rectificative gestion 2016. Ce qui permettra au gouvernement de prendre en compte les évolutions qui sont intervenues au cours de l’exécution de la loi de finance initiale. Le ministre de l’économie et des finances, Sani Yaya a salué l’action des parlementaires.

Le ministre togolais de l’économie et des finances, Sani Yaya était jeudi devant la représentation nationale pour répondre aux questions des députés. L’interrogatoire portait sur West african cement (Wacem), son actionnariat et le scandale d’évasion fiscale, Panama Papers.

Facebook

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments