Breaking News
MIRAMBEAU

Selom Klassou, le Chef du gouvernement togolais a présidé jeudi la 4e réunion annuelle du Haut conseil pour la mer (HCM). Cette réunion a permis différents organes de cet organisme créé en 2014 pour conduire la stratégie nationale de l’action de l’Etat en mer, de faire le bilan des activités, de définir de nouvelles orientations et fixer de nouveaux objectifs.

Un entrainement à la gestion de crise maritime débuté lundi dernier au Bénin se clôturera le samedi 27 mai 2017 dans les eaux du Togo. L’initiative s’inscrit dans le cadre du projet « Réseau inter-régional pour la Sécurité Maritime dans le Golfe de Guinée » (GoGIN).

La Charte de Lomé voit le nombre de ses signataires s’agrandir au fil des mois. Signé par seulement 18 pays lors du sommet extraordinaire de Lomé tenu le 15 Octobre 2016, cet instrument de lutte contre les crimes dans les mers africaines porte désormais la signature de 30 Etats africains.

Le Premier ministre Sélom Klassou a ouvert jeudi à Lomé la Conférence maritime 2017 qui se tient sur le thème : « Point sur la collaboration entre les acteurs de l’Action de l’Etat en Mer et opportunités de développement de l’économie maritime au Togo ». C’était en présence de plusieurs membres du gouvernement dont le ministre André Johnson de l’environnement et Stanislas Baba, Ministre Conseiller pour la mer.

La réussite du sommet sur la sécurité maritime et le développement en Afrique, organisé à Lomé par le Togo et l’Union Africaine aiguise déjà des appétits. En vue d’aider le Togo à mieux développer son économie bleue, la République Arabe d’Egypte dépêche à Lomé des experts du domaine.

Les lignes commencent par bouger  pour les chauffeurs du sommet de Lomé. Suite à une nouvelle rencontre ce jeudi 20 octobre avec le Général Ayéva,  ils doivent s'attendre à la normalisation de leur situation sous peu.

La République arabe d’Egypte a pris une part active au Sommet de Lomé sur la sécurité, la sûreté maritimes et le développement en Afrique. Le gouvernement égyptien représenté à Lomé par le Docteur Galal Alsaied, Vice Premier Ministre et ministre de transport a salué l’adoption de la Charte de Lomé.

"Quand les routes maritimes sont jonchées de pirates, le Port de Lomé enregistrera peu de navires. Quand il y a peu de navires, il y a moins de droits de douanes et quand il y a moins de droits de douanes, le budget voté ne peut pas être réalisé. Donc, cela cause l'amenuisement des moyens pour répondre à la demande sociale dans tel ou tel autre domaine".

Pari gagné. C'est en ces termes que le ministre togolais des affaires étrangères, de la coopération et de l'intégration africaine, Robert Dussey a apprécié lundi l'adoption et la signature samedi dernier de la Charte de l'Union africaine sur la sécurité et la sûreté maritimes et le développement en Afrique, dénommée "Charte de Lomé". 

La société civile africaine est éberluée de constater que le  sommet de Lomé sur la sécurité maritime ait passé sous silence le thème de la migration, surtout à  l'heure actuelle où on compte chaque jour de nombreux africains morts dans la mer méditerranée. Pour combler ce vide, elle a organisé les 15 et 16 octobre à Lomé au Togo "l'Académie des Migrations Africaines", une rencontre des acteurs visant à attirer l'attention des Chefs d'Etat  à prendre à bras le corps cette question de migration.

SCHOOL ASSUR
  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook

Fermer