L’Organisation pour bâtir dans l’union un Togo solidaire (OBUTS) s’est une nouvelle fois prononcée dimanche sur la question des réformes constitutionnelles et institutionnelles dimanche. Reçu sur le plateau de la télévision nationale, le président de ce parti, Agbeyome Kodjo relevé la nécessité d’aller vite à ces réformes. 

Le Nouvel Engagement Togolais (NET) vient de faire sa première sortie médiatique de l'année 2017. Devant la presse jeudi à son siège à Lomé, le parti  de Gerry Taama s'est prononcé sur les différents sujets de l'heure au Togo. 

Six partis politiques de l'opposition togolaise décident à nouveau de faire route ensemble. Ils disent  former une union informelle et  inclusive pour travailler sur les réformes et la décentralisation. L'information a été révélée à la presse lundi à Lomé.

A peine nommés par le Chef de l'Etat, les autres  membres de la commission du HCRRUN font déjà objet de critiques. Au Comité d'Action pour le Renouveau (CAR), ces nouveaux membres n'aspirent aucune confiance. Le député Jean Kissi, Secrétaire général du parti ne voit que des béni-oui-oui du parti au pouvoir.

Cinq (5) ans après la remise du rapport de la Commission vérité justice et réconciliation (CVJR), deux (2) ans après la nomination de la présidente de la Commission de réflexions sur les réformes politiques et plus de cinq (5) mois après l’atelier du HCRRUN sur les réformes, le Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé nomme - enfin - les membres devant travailler avec Awa Nana-Daboya pour proposer les réformes politiques qu’il faut pour le Togo.

L’Alliance National pour le Changement (ANC) a rendu publique mardi une nouvelle lettre que son président vient d’envoyer au Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé. Dans la note, Jean-Pierre Fabre rappelle au Président de la République, la nécessité d’engager les démarches devant permettre d’opérer les réformes politiques et organiser les élections locales.

La création d'entreprise, l'accès à l'électricité, le payement des impôts sont entre autres réformes entreprises dans le secteur économique au  Togo il y a de cela 5 ans. Ces réformes qui permettent au pays  d'améliorer son classement dans le rapport Doing Business du Groupe de la Banque Mondiale semblent être méconnues des acteurs nationaux concernés. Pour une vulgarisation de celles-ci, la ministre en charge du commerce a entamé lundi une tournée de sensibilisation en région.

Le Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015) manifestait samedi à Lomé pour la relance de la lutte politique. La manifestation se situe dans le cadre des dix ans de la signature de l’Accord politique global (APG), obtenu le 20 août 2006, à la suite des évènements malheureux qu’a connus le pays en 2005. A l’occasion, le CAP 2015 a lancé un appel au peuple togolais.

Pour le CAP 2015, depuis 10 ans, le régime en place bafoue les aspirations profondes du peuple togolais qu’il tente de contraindre à la résignation.

« Mais le peuple togolais, vigilant et mobilisé refuse de baisser les bras. Voilà pourquoi malgré les intimidations et les répressions sanglantes, malgré les menaces, les voies de fait et les brutalités policières, malgré les actes antidémocratiques et antirépublicains, malgré les coups de force de tout genre, qui caractérise la gestion quotidienne que le régime RPT/UNIR imprime au affaires de l’Etat, il nous faut continuer inlassablement notre lutte jusqu’à la libération du Togo et du peuple togolais, des griffes de la dictature.», lance le CAP 2015.

Jean-Pierre Fabre et ses collègues indiquent dans la note que toutes les réformes politiques et institutionnelles prescrites par l’APG doivent être mises en œuvre pour éloigner définitivement de notre pays, le spectre de la violence, les massacres de population et les exactions de toutes sortes.

« Togolaises, togolais, c’est à juste titre que vous vous indignez de l’imposture. Le péril à nos portes montre clairement que le salut de chacun de nous réside en notre capacité à nous mobiliser massivement pour mettre un terme au régime de dictature qui régente le Togo depuis des décennies », écrit CAP 2015 qui appelle à une détermination à ses côtés afin de faire aboutir les aspirations profondes du peuple togolais.

Par ailleurs, le CAP 2015 annonce une nouvelle tournée nationale d’information, d’explications, de mobilisation qui démarre dans ce mois d’août à partir de la préfecture de Tône (Extrême Nord).

La proposition de loi introduite à l’Assemblée nationale par les députés du groupe parlementaire ANC et leurs collègues d’ADDI est au centre d’une mésentente depuis vendredi au Parlement. Les discussions en commission des lois sont bloquées et la loi n’a pas la chance d’aller loin et être votée.

Le Collectif de la Résurgence de la Diaspora (CRD-Togo) est l’un des mouvements très actifs de la diaspora togolaise. Cette organisation avait initié l’année dernière, la collecte des signatures pour provoquer un Référendum d’initiative populaire afin de permettre au pays d’avoir les réformes politiques. Très actif sur la question des réformes constitutionnelles et institutionnelles, le CRD-MK pense que la dernière entreprise du HCRRUN n’était pas nécessaire.

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook