Breaking News

Les populations de la préfecture d'Agoè-Nyivé viennent d'informer le Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) de ce qu'il doit faire pour que la réconciliation soit effective dans cette préfecture. C'était mardi au cours de la sensibilisation sur le programme des réparations que mène actuellement l'institution présidée par Awa Nana-Daboya.

Le Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) poursuit sa randonnée de sensibilisation sur l'étendue du territoire togolais. Après la ville d'Aného mercredi, l'institution présidée par Awa Nana Daboya était dans la préfecture du Golfe où elle a préparé les cœurs pour l'acceptation du pardon.

Le Haut-Commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’Unité nationale (HCRRUN) a démarré vendredi jeudi dernier les rencontres d’information et d’échanges avec les populations togolaises au sujet de la mise en œuvre du Programme des réparations dans le cadre du processus de réconciliation nationale. Après les régions de l’intérieur du pays, la préfecture de Golfe accueille Awa Nana-Daboya et ses collaborateurs jeudi prochain.

Après le lancement en pompe de la phase de réparation des victimes dans le cadre du processus de réconciliation au Togo, le Haut-Commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’Unité nationale (HCRRUN) décide d’aller à la rencontre des populations à partir de vendredi prochain.

L'Action des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture au Togo (ACAT-Togo) est insatisfait des efforts consentis jusque-là par le gouvernement  pour réconcilier les Togolais. L'Organisation exhorte à mettre en application toutes les mesures urgentes et symboliques contenues dans le livre-blanc. 

Le programme de réparation des victimes de troubles socio-politiques que le Togo a connu de 1958 à 2005 va enfin démarrer. Information confirmée par le Haut-Commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN) aux médias mercredi au cours d’une séance de travail. En dehors des 2 milliards de FCFA qui seront distribués à quelques 2475 victimes pour cette première phase, il est prévu que le sang qui a indument coulé au Togo soit lavé par des cérémonies de purification.

Il y a de l'espoir que Awa Nana Daboya ne démissionne pas de la tête du HCRRUN et que le processus de réconciliation nationale suive son cours normal. Le gouvernement a commencé par accéder aux exigences de l’ancienne magistrate. 

Le HCCRUN d'Awa Nana Daboya pourra désormais compter sur Amnesty International/ Section Togo dans l'atteinte de ses objectifs. Cette organisation de défense des droits de l'homme a lancé mardi Lomé le Projet "Jeunes acteurs de la réconciliation: l'éducation à la citoyenneté et aux droits humains au service de l'unité nationale". 

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook