Breaking News
MIRAMBEAU

A l'Office Togolais des Recettes (OTR), il y a des brebis galeuses dans la bergerie. Il vient d'être découvert dans cette structure un réseau d'agents qui ne font que vider dans les banques les comptes de l'institution que dirige Kodjo Adedze. Des centaines de millions ont été déjà emportés par ce réseau mafieux, actuellement dans les mailles de la Gendarmerie Nationale.

Les 723 citoyens togolais licenciés suite à la réforme ayant conduit à la mise sur pied de l’Office togolais des recettes (OTR) reviennent à la charge après 30 mois de calvaire. Regroupés au sein du Collectif des Agents Contractuels des Impôts Démis (CACID), ces agents ont appelé jeudi le président togolais, Faure Gnassingbé à se saisir du dossier et à réagir pour les sortir de l’abîme en ordonnant leur redéploiement ou leur indemnisation.

Le cinquième acte du vendredi de la fiscalité s'est déroulé vendredi dernier à Lomé et la séance du jour a porté sur l'impôt sur le revenu des personnes physiques (IRPP) catégorie bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Les formateurs appellent l'autorité fiscale à plus de justice fiscale demande aux citoyens et aux opérateurs économiques de se mobiliser pour obtenir la suppression de l'impôt minimum forfaitaire (IMF).

La société CECO continue de faire face à la tourmente. Privée de marchés et de moyens depuis plusieurs mois par ses anciens bienfaiteurs et actionnaires, la société de Constantin Amouzou saigne de nouveau suite à un redressement fiscal. L’Office togolais des recettes (OTR) lui réclame le versement de 4 milliards de FCFA.

Pour l'acte III du vendredi de la fiscalité tenu vendredi à Lomé, c'est sur l'"impôt sur le revenu des personnes physiques" que les journalistes ont été entretenus. Après les deux premiers chapitres portant respectivement sur le calendrier fiscal et les régimes fiscaux, l'impôt sur le revenu des personnes physiques appelé IRPP retient l'attention.

C'est la fin du mandat du rwandais Henry Gaperi à la tête de l'Office Togolais des Recettes (OTR). Limogé le week-end dernier par le gouvernement, l'ex Commissaire Général de l'Office a passé le témoin mardi à son successeur Kodjo Adedze qui s’installe pour une mission claire : desserrer l’étau fiscal. 

Rumeur depuis quelques mois, l’information faisant état du limogeage du rwandais Henry Gaperi du Commissariat général de l’Office togolais des recettes (OTR) est devenue une clameur depuis ce samedi. M. Gaperi est remplacé par Kodjo Adedze.

Les Journalistes en Mission pour le Développement (JMD) fédèrent avec les professionnels de la question de la fiscalité et créent le vendredi de la fiscalité. L'initiative a été lancée vendredi à Lomé.

Les réformes pour l’amélioration des Affaires au Togo se poursuivent. Il vient  d’adopter à cet effet  d’importantes reformes  au profit du secteur privé pour alléger les conditions de création et d’exercice des activités économiques. Ces réformes portent sur la création d’entreprise, l’obtention du permis de conduire, l’exécution des contrats/ règlement des litiges, transfert des titres de propriété et le payement des impôts.

Jean-Pierre Fabre n’est pas contre la création de l’Office togolais des recettes (Otr) qui devra mobiliser les ressources intérieures pour financer le développement du Togo. Intervenant mardi au micro d’une radio locale, Jean-Pierre Fabre a dit épousé les objectifs assignés à l’OTR. Pour lui, le problème réside dans l’usage qui sera fait des fonds mobilisés.

SCHOOL ASSUR
  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook

Fermer