L'Alliance Nationale pour le Changement (ANC) célèbre à sa manière le 57è anniversaire de l'indépendance du Togo. A l'opposé du gouvernement togolais, le parti de Jean Pierre Fabre a publié en début de semaine' dernière son programme de commémoration du 27 avril 2017. Un programme qui a d'ailleurs pris effet depuis le 21 avril dernier.

Le président de l’Alliance nationale pour le Changement (ANC), Jean-Pierre Fabre, également Chef de file de l’opposition ne supporte pas les critiques de certains responsables de l’opposition qui l’accusent d’être dans une inertie qui fait l’affaire du pouvoir. Le candidat malheureux à la présidentielle de 2015 botte les accusations en touche et charge ceux qui le critiquent d’être en mission commandée.

Jean-Pierre Fabre, le chef de file de l’opposition togolaise est intervenu jeudi sur TV5Monde. Présent en Europe depuis le week-end dernier, le patron de l’ANC est allé indiquer sur cette chaîne qu’il œuvre pour la réalisation des réformes politiques selon les prescriptions de l’Accord Politique Global (APG). M. Fabre le dit également à qui veut l’entendre qu’il ne se retirera jamais de la lutte politique.

Le Chef de file de l’opposition togolaise, Jean-Pierre Fabre est en tournée dans la diaspora depuis ce week-end. Dimanche, il a rencontré une partie de la diaspora togolaise à Paris. Occasion pour le Président de l’Alliance nationale pour le Changement (ANC) de solliciter la contribution de ces togolais pour l’alternance qu’il souhaite réaliser par les urnes afin de mettre fin à ce qu'il appelle l'ethnocrature.

Gabriel Agbeyomé Kodjo, le président de l’Organisation pour bâtir dans l’union un Togo solidaire (OBUTS) a abondé dimanche dans le même sens que Nicolas Lawson, le patron du Parti du renouveau et de la rédemption (PRR) et Jean Kissi, Secértaire général du CAR qui ont fustigé cette semaine le manque d’unité de l’opposition et l’inertie au niveau du Chef de file de l’opposition. M. Kodjo entend saisir le gouvernement pour que l’institution Chef de file de l’opposition œuvre dans l’intérêt de toutes les composantes de l’opposition.

Le Haut-Commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN) et l’Alliance nationale pour le Changement (ANC) se servent d’une affaire de calendriers pour se régler les comptes. Awa Nana et Jean-Pierre Fabre, des chefs de deux institutions de la République togolaise, n’arrivent toujours pas à être sur la même longueur d’onde.

Dédommagement des victimes des incendies des grands marchés de Lomé et de Kara et libération immédiate des détenus de cette affaire. Voilà ce qu’exige Jean-Pierre Fabre, le Chef de file de l’opposition à l'occasion du 4e anniversaire de ces incendies. En conférence de presse mardi, M. Fabre s’est également prononcé sur la Commission des réformes et la nouvelle coalition de 6 partis de l’opposition.

Nous sommes à la fin de l’année et l’heure est au bilan dans tous les secteurs. Jean-Pierre Fabre, le Chef de file de l’opposition, candidat malheureux à l’élection présidentielle d’avril 2015 tire les leçons de son échec pour corriger ses erreurs pour relancer sa lutte en 2016.

Jean-Pierre Fabre n’est pas contre la création de l’Office togolais des recettes (Otr) qui devra mobiliser les ressources intérieures pour financer le développement du Togo. Intervenant mardi au micro d’une radio locale, Jean-Pierre Fabre a dit épousé les objectifs assignés à l’OTR. Pour lui, le problème réside dans l’usage qui sera fait des fonds mobilisés.

L’Alliance National pour le Changement (ANC) a rendu publique mardi une nouvelle lettre que son président vient d’envoyer au Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé. Dans la note, Jean-Pierre Fabre rappelle au Président de la République, la nécessité d’engager les démarches devant permettre d’opérer les réformes politiques et organiser les élections locales.

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook