Breaking News

La proposition de loi des partis de l'opposition (ANC et ADDI) est au centre de tous les débats. Depuis le blocage de l’examen de la loi en Commission des lois, pouvoir et opposition s’accusent. Mercredi, Me Isabelle Ameganvi a répondu aux accusations du président de l'assemblée nationale et s’est indignée des déclarations du président du Groupe parlementaire UNIR, l'ancien ministre Christophe Tchao.

La session de jeudi de la commission des lois de l'assemblée nationale, consacrée à l'étude de la proposition de loi de révision constitutionnelle des députés ANC-ADDI n’a pas abouti. Comme en août dernier, les députés du parti au pouvoir et ceux de l'opposition n'ont trouvé aucun consensus.

La démocratie est toujours en quête au Togo et cette quête se heurte à des difficultés à tous les niveaux. Me Isabelle Ameganvi, 2e vice-présidente de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), soutient mercredi que ces difficultés engagent tous les acteurs et soutient que l'opposition n'a pas du tout échoué.

Facebook

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments