Depuis vendredi, une vidéo titrée « Agbéyomé KODJO le corbeau dans l'affaire des incendies de marché ? Révélation des juges à Mme NUKAFU » circule sur les réseaux sociaux. Dans la vidéo, Suzanne Dogbevi-Nukafu, militante de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) accable Agbéyomé d’être à la base de son inculpation dans le dossier des incendies de Kara et de Lomé.

Un incendie d’origine jusque-là inconnue a ravagé en début de soirée de lundi bonne partie de la cathédrale de Lomé. Selon les témoignages recueillis sur place, tout serait parti de la sacristie de la cathédrale qui a été un grand défi pour les pompiers.

L’ancien grand marché de la ville de Kara a de nouveau attiré les attentions jeudi. Près de quatre ans après le grave incendie qui l’avait ravagé, le site a de nouveau connu l’expérience du feu jeudi. Cette fois, il ne s’agit pas d’un incendie d’origine criminelle.

Malgré l’interdiction du stockage et de la commercialisation du carburant frelaté, ce produit dangereux continue d’être écoulé dans plusieurs localités à travers le pays. En seulement quelques jours, le boudè a causé plusieurs drames et des dégâts matériels importants. Le dernier en date est celui de lundi nuit à Hilacondji (frontière Togo-Bénin).

Un incendie d’origine, jusque-là, inconnue s’est déclaré lundi après-midi dans l’enceinte du TP3. Selon les témoins, plusieurs véhicules et camions remplis de marchandises sont complètement partis en fumée avant l’arrivée des pompiers.

Le dossier des incendies de Lomé et de Kara vient de connaître une légère évolution qui pourrait être à l'origine très bientôt de sa fin. Il s'agit de la libération d'un des détenus et l'annulation des chefs d'accusations portés contre d'autres.

Le Chef de file de l’opposition, Jean-Pierre Fabre et Me Zeus Ajavon, le coordonnateur du Collectif Sauvons le Togo (CST) ont dénoncé jeudi un règlement de compte dans l’affaire des incendies des marchés de Lomé et de Kara. MM. Fabre et Ajavon ne comprennent pas la raison pour laquelle ils restent inculpés dans ce dossier qu’ils qualifient de tissu d’incohérences et d’incongruités.

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook