Le monde entier a célébré le 11 février la journée internationale des malades. Occasion pour le  personnel médical de réfléchir à tout ce qu'il faut pour apporter  des soins de qualité aux patients. Au Togo la majeure partie de la population peine à s'offrir des soins médicaux. Plus de 60% de Togolais auraient des difficultés à se soigner dans les hôpitaux.

L'International des Services Publics (ISP) a réuni à Lomé depuis mardi le Ghana, le Sénégal le Cameroun, la République Démocratique du Congo et la France autour de la thématique de l’amélioration des prestations des services de soins de santé et un accès facile de tous à des soins de santé de qualité.

D'où est-ce que les médecins traitants et infirmiers soignants se procurent les médicaments qu'ils se proposent souvent de vendre moins chers aux patients? C'est une question assez embarrassante tant pour les professionnels de santé que pour les patients. Mais les accompagnants se la pose très souvent sans trouver de réponse.

Les Clubs Rfi du Togo restent engagés dans la campagne de sensibilisation contre les médicaments de rue. Ainsi, après Lomé et Kpele Adéta,  la coordination nationale des clubs Rfi Togo met le cap sur la ville de Kara pour la campagne contre les médicaments de rue.

L'Association Nationale des Infirmiers et Infirmières du Togo(ANIIT) veut aider les Togolais à prévenir l'hypertension artérielle, le diabète et les hépatites virales. Pour ce faire, elle a organisé mercredi à Lomé une campagne de dépistage gratuit de ces maladies.

Le Centre hospitalier régional d’Atakpamé a connu quelques mouvements de contestation mercredi. Les agents contractuels de ce centre de santé ont exigé le payement des arriérés des primes de risques et de contagion.

ANNONCES TOGO TELECOM

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook