Breaking News
MIRAMBEAU

Alors que plusieurs doutent de l'incendie de sa chambre, Foly Satchivi, vient de donner une conférence sur la question et parle d'une tentative d'homicide volontaire sur sa personne. Le président de la Ligue Togolaise des Droits des Étudiants (LTDE) porte plainte contre les présumés acteurs de cet incendie et exige que justice lui soit rendue.

Mécontente de n'avoir pas pu discuter lundi dernier avec le ministre Nicoué Broohm de l'enseignement supérieur, la ligue togolaise des Droits de l'étudiant (LTDE) annonce une grande manifestation publique à Lomé le 15 juillet prochain. La marche qui traversera les grandes artères de la ville de Lomé sera l'occasion pour les étudiants regroupés au sein de cette organisation de "dénoncer les conditions actuelles d'études à l'Université de Lomé".

Les revendications des étudiants de Lomé fusent désormais de partout. A la suite de la LTDE, c'est le tour du Collège des Délégués de la Faculté des Sciences de se faire entendre. Dans un courrier qu'il vient d'adresser au Doyen de la FDS et au Président de l'Université de Lomé, le Collège pose une pile de revendications et menace de réactiver la flamme des manifestations.

Foly Satchivi vient de faire sa première sortie médiatique deux semaines après son procès. Mardi le Président de la Ligue Togolaise des Droits des Étudiants (LTDE), et son bureau ont donné une conférence de presse à Lomé. Foly Satchivi et les siens posent de nouvelles revendications aux autorités universitaires et demandent aux camarades étudiants de boycotter les prochains examens de mousson si celles-ci ne sont pas satisfaites.

Foly Satchivi va-t-il suivre les pas d’Abou Sedou, l'ancien président du Mouvement pour l'épanouissement de l'étudiant du Togo (MEET) ? Difficile pour l'heure de répondre. Cependant, le leader de la Ligue togolaise des droits de l’étudiant (LTDE) indique qu'à la prison civile de Lomé, il avait toutes les opportunités de finir comme l’ex leader du MEET.

Le ministre togolais de la fonction publique, du travail et de la réforme administrative se prononce de nouveau sur les revendications corporatistes. Intervenant mardi sur une radio locale, Gilbert Bawara a donné la position du gouvernement par rapport aux réclamations des greffiers et sur les mouvements estudiantins.

Le procès des deux autres étudiants incarcérés à la prison civile de Lomé depuis le 14 juin dernier a eu lieu lundi. Foly Satchivi et Marius Amagbegnon ont au cours d'un procès tenu sous haute surveillance policière écopé d'une condamnation avec sursis.

La Seconde audience pour statuer sur le sort des deux étudiants toujours détenus à la prison civile de Lomé se tient ce lundi. Dans une déclaration conjointe parue samedi, une douzaine organisations de la société civile fait appel au bon sens des juges pour dire le droit et de la population pour se mobiliser en vue de leur libération.

Les syndicats des enseignants des universités publiques du Togo s'invitent désormais dans la résolution de la crise qui secoue l'Université de Lomé ces derniers jours. Jusque-là muets face à cette crise, le Syndicat National des Enseignants Supérieur (SNES) et le Syndicat de l'Enseignement du Supérieur au Togo (SEST) rompent le silence et donnent leur point de vue.

L’Association des Victimes de Tortures au Togo (ASVITTO) se prononce à son tour sur l'affaire des étudiants arrêtés le 14 juin dernier lors d'une manifestation pacifique réprimée par les forces de l'ordre. Dans une note sortie mardi, l'Association fustige un manque de transparence dans la gestion de la crise estudiantine et redoute un complot contre Foly Satchivi.

SCHOOL ASSUR
  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook

Fermer