Breaking News

Le dilettantisme et le laisser aller dans les services administratifs au Togo a de nouveau causé de tort à des citoyens en ce début de semaine. Les nouvelles victimes sont les  élèves admis au concours d'Ingénieurs des Travaux Statistiques (ITS). 

C'est officiel depuis mardi. Le gouvernement vient de procéder à un  découpage de l'année scolaire 2016-2017. Conséquence, les activités pédagogiques et scolaires sont désormais réaménagées dans tous les établissements publics et privés du Togo. 

Après quelques jours d’accalmie dans le secteur éducatif, certains enseignants ont de nouveau donné le ton mercredi et prévoient d’entamer une nouvelle grève. Raison évoquée : les autorités auraient précompté les jours de grève dans les salaires du mois de mars. Aux nouvelles, tout semble indiquer que c’est au niveau des banques que surviennent les difficultés.

La crise qui secoue le secteur éducatif togolais s’accentue et gagne désormais toutes les localités du pays. On voit plusieurs élèves qui arpentent les rues réclamant les cours considérés comme faits par les enseignants en grèves répétitives pour réclamer de meilleures conditions de vie et de travail. Pendant ce temps, le ministre Komi Tchakpele qui était au parlement pour défendre le budget alloué à l’éducation en 2017 a raté une belle opportunité.

Le Syndicat national des professeurs de l’Enseignement technique du Togo (SYNPETT), le Syndicat national des Enseignants de l’Enseignement Technique et de la Formation professionnelle (SNEETFP), le Syndicat des Enseignants du Secondaire du Togo (SESTO) et le Syndicat des Enseignants du Préscolaire et du Primaire du Togo (SEPPTO) appellent de nouveau à deux jours de grève reconductible. Cet appel à la grève lancé à seulement une semaine après la rentrée a pour but de protester contre les menaces et intimidations dont sont victimes plusieurs responsables syndicaux dans différentes localités.

Les langues maternelles seront très bientôt la bienvenue dans le système éducatif togolais et dans les pays de l'Afrique sub-saharienne. Tel est le vœu de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF). L’organisation a ouvert lundi à Lomé une rencontre de sept jours sur la production des lexiques bilingues spécialisés pour l'enseignement de la lecture-écriture et des mathématiques à l'usage des enseignants expérimenteurs des nouveaux pays ELAN. 

C’est la dernière fois que les enseignants togolais perçoivent les primes de rentrée et de bibliothèques en une seule tranche. En Conseil des Ministre mercredi, le gouvernement togolais a annoncé la mensualisation à  compter de juillet 2017.

Les communautés de Datcha et de Koffiti l'ont demandé et l'Agence Nationale d'Appui au Développement à la Base (ANADEB) l'a fait. Suite à leur sollicitation, l'ANADEB, parallèlement à son Programme de Soutien aux Microprojets d'Infrastructures Communautaire (PSMICO) vient de doter le lycée de Datcha et le CEG Koffiti d’infrastructures. Ces dernières  ont été réceptionnées mardi par les populations respectives. 

Les élèves des  enseignements  primaire et secondaire du Togo ont repris ce lundi 17 octobre les chemins des classes après près de trois mois de vacances. Pour constater l'effectivité de cette rentrée scolaire  les ministres en charge du secteur  ont effectué  très tôt dans la journée une tournée dans certains établissements de Lomé. 

Afin de se doter des garantis pour le bon déroulement de l'année scolaire 2016-2017, le gouvernement mise sur le dialogue. Les acteurs gouvernementaux en charge du secteur s'entretiennent avec les enseignants à Kpalimé.

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook