Breaking News

Le District 403 A2 de Lions Club International de Lomé était samedi au marché d'Agbadahonou où elle a sensibilisé les commerçants et commerçantes sur les méfaits de la toxicomanie. L'initiative s'inscrit dans le cadre des activités mensuelles des  Lions.

La commission nationale anti-drogue (CNAD) a incinéré vendredi des drogues et médicaments illégaux saisis. L’opération rentre dans le cadre de la journée internationale de lutte contre l'abus et le trafic illicite des drogues. Elle s’est déroulée en présence du ministre de la sécurité et de la protection civile, Yark Damehane et de plusieurs hauts gradés des forces de défense et de sécurité du Togo.

L’ONG Recherche Action Prévention Accompagnement des Actions (RAPAA) a commémoré jeudi à Lomé, la journée internationale de lutte contre l'abus et le trafic illicite des drogues célébrée le 26 juin dernier. C'est par une cérémonie de sensibilisation et de prestations culturelle qu'elle s'est adressée au public. Elle a procédé à l'occasion au lancement de la bande dessinée "Ce piège..." de l'artiste slameur et peintre Mawuli Komi Kugbadzor.
Célébrée pour la trentième fois, la journée internationale de la lutte contre l'abus et le trafic illicite des drogues est placée tout comme l'an dernier sous le thème "Écoutez d'abord".

La coalition anti-drogue du quartier d'Agbalépédogan a entamé mardi à Lomé une formation de deux jours sur la prévention des troubles liés à la consommation des substances psychoactives. Initiée par ANCE-Togo en collaboration avec la Coalition communautaire Anti-drogue d'Amérique (CADCA), la formation entend doter les participants des moyens leur permettant d'avoir de liens directs avec la localité qu'ils couvrent afin de réduire le taux d'abus de drogues.

L’Alliance Nationale des Consommateurs et l'Environnement au Togo (ANCE-Togo) appelle à un changement de stratégies dans la lutte contre la drogue au Togo. A ce jour où la communauté internationale célèbre la journée internationale contre l'abus et le trafic des drogues, l'ONG interpelle le gouvernement togolais à opter pour une approche participative pour réduire le taux d'usage des drogues.

Sébastien Ajavon, en garde à vue depuis une semaine dans une affaire de trafic de drogue a recouvré sa liberté vendredi nuit après avoir plaidé non coupable devant le tribunal de première instance de Cotonou. L'homme d'affaires béninois a été libéré en même temps que trois de ses agents.

L’affaire de drogue dans laquelle est impliqué l’ancien candidat à la présidentielle béninoise, Sébastien Ajavon prend de plus en plus d’ampleur. Alors qu’une enquête est ouverte pour situer les responsabilités dans le dossier, le « roi du poulet » vient d’être mis en prison à Cotonou. Ses avocats dénoncent cet emprisonnement.

La police togolaise a mis la main le 23 juillet dernier sur trois trafiquants de drogue qui convoyaient des paquets et pains de cannabis du Ghana vers le Bénin. Il y avait au total 3955 pains de cannabis et 6 boules. 

L’Alliance Nationale des Consommateurs et de l’Environnement (ANCE) est soucieuse de la prise en charge des personnes en relations avec la drogue. Ainsi dans le cadre de la célébration de la journée internationale de lutte contre l’abus et le trafic illicite des drogues, elle a organisé en collaboration avec l’Office central de répression et de trafic illicite de drogue et de blanchiment (OCRTIDB), une conférence de presse à Lomé.

Selon une enquête réalisée en 2016 auprès de 1000 étudiants de l'université de Lomé, 6% d'entre eux avaient déjà consommé des drogues. Cette enquête laisse entrevoir que la consommation des drogues ces dernières années au Togo s'est accentuée avec des conséquences drastiques allant jusqu' à freiner le développement du pays. Pour venir à bout de cette pratique l'ANCE Togo organise mardi une conférence sur la "prise en charge des personnes en relation avec les drogues au Togo".

Facebook

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments